01222017Headline:

Côte d’Ivoire:Des hommes « puissamment armés » attaquent Grand-Bassam plusieurs morts et des blessés

Attaque a Bassam4

Attaque a Bassam9

Des tirs nourris ont été entendus à Grand-Bassam, une ville non loin d’Abidjan, d’après RFI. Il y aurait des morts et des blessés.

 

Une fusillade a éclaté en début d’après-midi dans un hôtel de Grand-Bassam, une station balnéaire située à quelques kilomètres d’Abidjan, la capitale de la Côte d’Ivoire. La station est très prisée par les Occidentaux et les Ivoiriens qui se rendent à la plage le week-end. plusieurs personnes seraient mortes, selon la chaîne d’information France 24, un bilan provisoire confirmé par l’agence de presse Reuters.

« Des tirs fournis ont été entendus dans la localité touristique », rapporte RFI qui relaie également le témoignage d’une personne sur place. « Un témoin évoque des coups de feu tirés par des armes de poing venant de la plage à proximité des nombreux hôtels du secteur. »

Des hommes « puissamment armés »

Des assaillants lourdement armés ont attaqué dimanche un hôtel de la station balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam, fréquentée par les Occidentaux et située à une quarantaine de kilomètres à l’est d’Abidjan, ont déclaré des témoins à l’Agence France-Presse, sans préciser les motifs de l’attaque.

Ces hommes « puissamment armés et portant des cagoules ont tiré sur les occupants de L’Étoile du Sud, un grand hôtel pris d’assaut par les expatriés en cette période de canicule, » a expliqué un témoin.

Les forces de l’ordre sur place

Certains témoignages font état de plusieurs attaques simultanées, y compris sur la plage et sur un musée de la ville. Sur Twitter, le gouvernement évoque deux attaques simultanées.

Une attaque d’hommes armées sur 2 hôtels à Grand-Bassam. Nos services de sécurité sont sur les lieux pour…https://t.co/H9Nd3GzUcw

— GOUV.CI (@Gouvci) 13 mars 2016

« Le directeur général de la police nationale, Brindou M’Bia, et des éléments de la force française sont sur les lieux de l’attaque », selon le compte twitter du magazine ivoirien en ligne L’Essentiel. « Des renforts des forces d’élite en route ou déjà sur les lieux, certains héliportés… » rapporte de son côté le site Connexion ivoirienne. « Le pont reliant la partie historique de la ville, qui fut capitale du pays de 1893 à 1900, à la lagune sur laquelle se situent la plupart des hôtels, a été coupé à la circulation », rapporte Le Monde Afrique.

Sur Facebook, le gouvernement a également publié un communiqué, relayé sur Twitter, dans lequel il fait état d’un bilan mortel.

Plus d’informations à venir…

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment