11212017Headline:

Côte d’Ivoire/Duncan candidat du Pdci en 2020 contre le Rdr ? Décryptage de la nomination «piège» de Bédié/ce qu’il faut retenir

Au Pdci-Rda, le Président Bédié a nommé mercredi 16 août 2017 des personnalités : 2 à la vice-présidence, 36 Secrétaires Exécutifs, 2 Inspecteurs, 3 porte-parole. Décryptage de nominations qui ne sont pas anodines, et qui sont déjà considérées comme un « piège » par des observateurs; et surtout comme une réponse « froide » de Bédié, à la formule tout le monde peut se présenter en 2020, lancée par le Président ivoirien, dans son adresse à la Nation du 7 août 2017. D’ailleurs le communiqué présente les nominations comme entrant dans le cadre de la « redynamisation du parti, en vue de la reconquête du pouvoir d’État en 2020 de façon inclusive ».

L’on retient la nomination de Daniel Kablan Duncan, non comme vice-président du parti, mais plutôt comme vice-président chargé de la coordination des activités dès vice-présidents. Il était déjà vice-président. Il le reste, et devient le patron de tous les vice-présidents. Ce qu’il faisait de facto, en sa qualité de doyen d’âge des vice-présidents, mais également en sa qualité de personnalité occupant le plus haut poste au sein de la République. Son bras droit, Ahoua N’doli devient également vice-président.

Daniel Kablan Duncan apparaît ainsi comme une sorte de véritable numéro 2 du parti. C’est comme si le Président Bédié l’adoubait, et en faisait son successeur. On peut y voir la victoire des « modérés » du parti sur les « durs et radicaux », « les noyaux durs », mais on peut également, y voir un piège tendu au Président Alassane Ouattara en ces termes : « puisque tu dis que tout le monde peut être candidat, puisque tu as dis toi même que Duncan est vraiment l’un des meilleurs d’entre nous, on le présente; c’est un enfant du Pdci, et un partisan résolu du Rhdp, c’est aussi ton homme, un collaborateur intègre et meilleur qui mérite d’être Président de la République, peu importe qui le présente. Ou tu acceptes, ou tu le laisses affronter ton autre lieutenant Amadou Gon Coulibaly ».

Daniel Kablan Duncan a été toujours présenté comme l’un des préférés de Ouattara, qui ne faisait que déplorer le fait qu’il soit pratiquement du même âge que lui, alors qu’au Pdci, il semblait être récusé par une certaine base du parti qui lui reprochait sa trop grande proximité avec Alassane Ouattara.

En donnant le sentiment de le désigner ou de l’adouber comme candidat, le Président Bédié règle la question du refus de « l’hypothèque » Baoulé sur le Pdci par les autres cadres et militants du parti , qui le soupçonnent de vouloir encore « imposer » un cadre Baoulé comme candidat, au motif que la base du parti se trouve dans l’électorat Baoulé. Henri Konan Bédié donne l’impression de vouloir opposer Alassane Ouattara à son meilleur et plus loyal collaborateur, en dehors du Rdr.

« Va-t-il, peut-il, doit-il laisser, au nom de la démocratie, Amadou Gon Coulibaly et Daniel Kablan Duncan s’affronter », interroge un cadre du Pdci, content de la reponde de l’ex Président ivoirien déchu en 1999, à ce verbatim prêté par des sachants au Président Ouattara : « moi j’ai Amadou, qui a des qualités à côte des défauts dont on parle. Mais moi je le présente. Mais au Pdci, il y’a qui ! Qu’elle est l’offre de Bédié et du Pdci ? On ne peut pas s’engager dans cette alternance sans savoir à qui nous aurons affaire ».

Pendant ce temps, les critiques au sein du Pdci au sujet de Duncan devraient se calmer, puisque les tensions de ces dernières semaines étaient bien réelles, et ne peuvent être nullement perçues comme une mise en scène entre les Présidents Bédié et Ouattara, pour écarter les radicaux, et faire monter en puissance les modérés.

Pour sûr, cette carte n’est sans doute pas la dernière de Bédié et du Pdci, car ils doivent bien avoir un plan B, au cas où Daniel Kablan Duncan serait embarrassé de se lancer sans la bénédiction du Président Alassane Ouattara, ( se trouvant vraiment obligé d’affronter Amadou Gon Coulibaly alors qu’il a toujours œuvré pour le Rhdp sans calcul aucun ) ; ou encore au cas même où il serait récusé par le Rdr.

Dans ce cas, les « noyaux durs » du Pdci-Rda reprendront le dessus, pour mener une « guerre totale » et sans merci à Alassane Ouattara et au Rdr, en rappelant avoir fait tout ce qui était humainemen possible pour éviter une telle situation. Pour l’instant nous sommes bien loin d’un tel scénario, avec l’intégration et le renforcement des positions des modérés et Pdci pro-Rhdp dont notamment le ministre Claude Isaac Dé, (un proche du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly), au sein de l’appareil du parti.

Par exemple, une entrée éventuelle de KKB, ou de Yasmina Ouegnin dans le secrétariat exécutif du parti et le renforcement des « noyaux durs », ne devraient se faire que lorsque tout espoir de reconquête du pouvoir d’État de façon inclusive, selon le communiqué du Pdci ( c’est-à-dire en Rhdp), aura totalement échoué. Palpitant !

Charles Kouassi

La liste complète des nominations

Pour la Vice-présidence du PDCI-RDA, le Président a signé deux (2) décisions nommant Monsieur Daniel Kablan DUNCAN, Vice-président du PDCI-RDA, est chargé de la Coordination des activités des Vice-Présidents du Parti. Monsieur AHOUA N’Doli Théophile est nommé vice-président du PDCI-RDA.

Au Secrétariat Exécutif, 36 Secrétaires Exécutifs ont été nommés. Les nouveaux entrant sont entre autres, Thierry TANOH, Amédé Koffi KOUAKOU, Alain Richard DONWAHI, Jean Claude BROU, Jean Claude KOUASSI, François Albert AMICHIA, Raymonde GOUDOU COFFIE (Mme), Pascal Abinan KOUAKOU et Claude Isaac DE.

Au titre des porte-paroles, sont nommées Porte-paroles du PDCI-RDA, les personnalités dont les noms suivent: MM. KOBENAN KOUASSI ADJOUMANI, Jean Louis BILLON et Mme Aminata NDIAYE NASH

Pour l’Inspection du parti, 2 nouvelles personnalités font leur entrée. Sont nommées Inspecteurs du PDCI-RDA, les personnalités dont les noms suivent : MM. KOUADIO Koffi Pierre dit Pepoint et GNAMIEN Yao…

Charles Kouassi

.connectionivoirienne

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment