10232017Headline:

Côte d’Ivoire/Evasion de prisonniers du Parquet ,evasion des prisoniers à Gagnoa ,attaques armées,repetées : l’autorité de l’Etat encore bafouée

Une scène peu ordinaire s’est produite ce mardi 8 août 2017 au Parquet du Plateau. Des hommes en armes sont venus extirper des détenus aux mains de la justice alors que ces prisonniers devaient passer devant le juge.

Pour l’heure, l’information n’a pas encore été confirmée par une source officielle mais elle s’est répandue comme une trainée de poudre. Des prisonniers dont le sort devrait être à l’ordre du jour au tribunal de Première instance du Plateau ont pris la poudre d’escampette avec l’aide d’hommes armés.

Déjà le dimanche 6 août 2017, à Gagnoa, cinq détenus de la Maison d’arrêt et de correction de ladite localité s’étaient évadés, emportant des armes à feu et deux motos. Sans oublier que depuis un moment, des attaques armées sont menées par des inconnus. L’école de police a été la cible de ces individus dans la nuit du 19 au 20 juillet 2017. Le vendredi 4 août, c’était au tour du commissariat de police d’Adzopé de recevoir la visite de quidams armés. Azaguié et Fresco ont aussi été frappés par des attaques.

Tout ceci comporte des actes de défiance de l’autorité de l’Etat. Comment comprendre que des individus s’adonnent à de tels agissements sans risque ? Même si des arrestations ont été opérées après l’attaque de l’Ecole de police, nos autorités doivent au plus vite neutraliser les auteurs afin de ramener la quiétude au sein de la population.

imatin

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment