03282017Headline:

Côte d’Ivoire:FPI/ Stéphane Kipré donne la véritable raison de l’arrestation de maman Antoinette Meho, transférée à la MACA

Antoinette Meho

Côte d’Ivoire: Stéphane Kipré, «Voici la véritable raison de l’arrestation de la militante du FPI»

Une semaine après l’arrestation de Madame Antoinette Meho l’une des figures de proues des femmes du Front Populaire Ivoirien (FPI) pour « atteinte à la sûreté de l’Etat » selon une source proche du ministère de la justice, sa situation continue d’inquiéter les proches de Laurent Gbagbo.

Après les femmes par la voix de Madame Odette Lorougnon qui dénonçait son arrestation et demandait sa libération immédiate, c’est autour de Stéphane Kipré de se prononcer sur ce sujet.

Pour le président de l’Union des Nouvelles Générations (UNG), son arrestation se justifierait réellement par le fait, qu’elle serait un témoin à décharge clé, dans le procès de Simone de Gbagbo et pour son combat relatif au « massacre » du peuple Wê, lors des crises successives dans le pays.

« En vérité, le régime Ouattara a fait arrêter cette dame parce qu’elle est impliquée dans la recherche de la vérité sur la crise qui prévaut en Côte d’Ivoire. Elle est notamment témoin dans le procès intenté contre la première dame Simone Gbagbo  et s’attèle à recenser et rassembler tous les témoignages relatifs au massacre des populations Wê à l’ouest de notre pays », explique-t-il, et d’interroger. « Comment peut-on prétendre rechercher la vérité et dans le même temps arrêter toutes les personnes qui se battent afin qu’elle puisse éclore ? ».

Stéphane Kipré soutient que les proches de l’ex chef d’Etat détenu à la Cour Pénale Internationale (CPI) , ne sont pas des adeptes de la violence, encore moins des faiseurs de coup d’Etat, c’est pour cela qu’il exige la libération de Madame Antoinette Meho.

« Je réclame la libération de cette combattante de la liberté et demande au régime Ouattara de mettre fin à cette fragilité déconcertante qui le caractérise. Les partisans du président Gbagbo ne sont pas et ne seront jamais des faiseurs de coups d’état. Nous sommes partisans de la non-violence et de l’ascension démocratique au pouvoir », a souligné ce dernier.

Nous apprenons par ailleurs auprès de sa défense que Mme Antoinette Rouissa Meho a été inculpée ce mercredi d’atteinte à la sûreté de l’Etat, vol d’armes et de munitions, participation à une bande armée et complicité  sous mandat de dépôt et  transférée à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca).

Pour rappel, MadameAntoinette Meho  60 ans a été arrêtée le mercredi 10 Août par des hommes en civils qui se seraient présentés selon ses proches, comme des agents de la Direction de la Surveillance et du Territoire (DST), à son domicile deYopougon  Selmer.

Donatien Kautcha, Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment