06292017Headline:

Côte d’Ivoire/FPI tendance Sangaré crée enfin une nouvelle coalition de l’opposition

Après la CNC et le Front du refus/ Voici la nouvelle coalition de l’opposition

Personnalités et partis politiques, ayant Laurent Gbagbo comme guide, ont décidé de se réunir au sein d’une plate-forme politique pour mener tous les combats politiques en Côte d’Ivoire. Cette alliance politique menée par le Front populaire ivoirien (FPI), tendance Sangaré Aboudrahamane, sera officialisée ce jeudi 20 avril 2017 à l’hôtel Belle Côte dans la commune de Cocody à partir de 13heures.

Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS). Telle est la nouvelle alliance de l’opposition ivoirienne dont les préparatifs de la cérémonie de lancement officiel vont bon train. Marie Odette Lorougnon, vice-présidente du Front Populaire Ivoirien (FPI) chargée de la mobilisation rameute d’ores et déjà les troupes en multipliant les rencontres. Le FPI, tendance Sangaré Aboudrahamane, l’UNG de Stéphane Kipré, le COJEP de Charles Blé Goudé, le MFA, tendance Anaky Kobéna ou encore le RDP, présidé par David Koné font office de membres officiels. Mais nul doute que Sangaré Aboudrahamane en sera le meneur et Gbagbo, le président à titre symbolique.

Cette plateforme politique s’annonce comme la branche légale des radicaux du FPI connus sous l’appellation ‘‘Gbagbo ou rien’’ dont les activités étaient dans l’ensemble réprimées par le régime d’Abidjan. « Maintenant être pro-Gbagbo sera une affaire formelle. A partir de ce jeudi 20 avril, être pro-Gbagbo aura un sens juridique et politique en bonne et due forme. », indique une source proche de cette tendance.

A en croire notre informateur, la différence entre cette nouvelle alliance de l’opposition et les autres telles que la CNC, le Front du Refus, mortes de leur belle mort réside dans sa vision à long terme. « La CNC était une association à durée déterminée car l’objectif était de boycotter la prétendue élection présidentielle d’octobre 2015. Celui du Front du Refus était de refuser la supposée troisième république que le RHDP a imposée aux ivoiriens. L’EDS est une association à durée indéterminée. Il s’agit des associations et des personnalités qui ont pour référent et guide politique le président Gbagbo. Alors l’EDS est né pour mener le combat que le président Gbagbo mène actuellement.

L’EDS n’a pas d’objectif immédiat conformément à un événement politique d’actualité. », précise-t-il.

par Cyrille NAHIN

autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment