12112017Headline:

Côte-d’Ivoire:Guerre larvée entre Ouattara et Soro: La richesse de Soro et ses compagnons dérangerait Ouattara/ce qu’il faut savoir

L’une des révélations (avril 2015 de LLC) des médias indiquant qu’avec la disparition de la Centrale, cette espèce de caisse noire (qui n’a rien à envier au budget de souveraineté en perpétuelle croissance de l’actuel chef d’Etat ivoirien Alassane Ouattara) de la rébellion ivoirienne, les anciennes figures du MPCI (Mouvement patriotique de Côte d’Ivoire) ont terriblement investi à fond dans l’immobilier. Notamment avec les sommes issues de «l’économie de rente» installée dans les zones Centre Nord et Ouest.
surtout avec les pillages systématiques des puissants coffres forts de la Banque centrale d’Afrique de l’Ouest, avec à ce jour la méconnaissance, réelle du butin emporté par le groupe et compagnons de l’actuel chef de l’Assemblée nationale ivoirienne. Tous se la coulent douce dans la tourmente ivoirienne. Ainsi, en un temps trois mouvements et séreinement:
Guillaume Soro a racheté, apprend-on, la résidence de l’ancien procureur de la République Raymond Tchimou dans le quartier huppé d’Abidjan Cocody dit Beverly Hills, pour rappeler l’insolence du lux américain. Et un immeuble appartenant à l’ancienne Première Dame Thérèse Houphouët-Boigny, à la rue des Jardins Deux-Plateaux toujours à Cocody. Rien que deux signes visibles pour montrer l’importance de la fortune de l’ex-chef du MPCI, puis des FN, aujourd’hui, PAN.

Wattao possèderait de son côté : des dizaines de grosses cylindrées :Ferrari, Compressor, BMW X5. En comparaison, explique le titre édité à Paris, Teodorin Obiang Nguema Mangue, le fils du président équato-guinéen, internationalement connu pour son côté flambeur impénitent, serait un «petit joueur». Une façon certainement pour lui de disperser son étouffante fortune. L’on se demande à ce jour où se trouve le pistolet en or qui lui a été attribué. Une fortune.
Hervé Touré dit «Vétcho» s’enrichit de son côté : dans la contrebande des produits pétroliers venus du Burkina Faso et du Mali. Un vrai pétrolier celui-là !
Chérif Ousmane quant à lui fait fortune dans le «gardiennage» des banques du Plateau. Reflexe dominant du combattant ou guerrier. Il aurait aussi réquisitionné pour son plus grand profit, l’hôtel Harmattan de Bouaké, si l’on en croit aux infos. Il possède plusieurs résidences au Burkina Faso, pays de sa femme, petite-fille de l’ancien président Sangoulé Lamizana. L’on se rappelle opportunément qu’Alassane et Dominique Ouattara étaient les témoins de leur mariage…l’histoire continue !
Morou Ouattara, plus entreprenant : a une ferme agro-pastorale à Bouna. Fofana Losséni dit «Loss» a de son côté gagné beaucoup d’argent dans la contrebande du café et cacao de la région des Montagnes. Avec à son service le sulfureux Ouremi qui se la coule douce aujourd’hui au Burkina Faso son pays, après avoir causé misère et terribles peines aux paysans de l’ouest de la Côte d’Ivoire.
Toutes ces informations ne pouvaient que causer méfiance dans le camp des cadres RDR qui y voient une réelle menace, lors de la course au fauteuil de leur mentor à tous. Alassane Ouattara qui veille! L’amour est sous le pré. 2020 aussi !
H. Makré
Source: ledebativoirien.net

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment