03252017Headline:

Côte d’Ivoire:Kouadio Konan Bertin KKB convoqué de justesse par un juge d’instruction

KKB 1

Le député de Port-Bouët, issu du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), est invité par le juge d’instruction, Bayé Issa Ouattara Junior, à se présenter, à son cabinet au Palais de justice de Bouaflé, le vendredi 17 juin 2016 à 9 h 00, pour affaire le concernant. La convocation date du 3 juin 2016. Contacté par téléphone, mercredi 8 juin 2016, par Soir Info, KKB a confirmé l’information. « J’ai bel et bien reçu la convocation », a-t-il indiqué, sans plus.

Que reproche-t-on au candidat malheureux à la présidentielle de 2015 ? La convocation de KKB a-t-elle un lien avec les législatives de Bonon en 2012, qui ont enregistré des morts, des blessés et des dégâts importants, et avant lesquelles, le parlementaire, parti soutenir un candidat, a été battu à sang, ou s’agit-il d’autres affaires ?

Faut-il le rappeler, le vendredi 24 février 2012, KKB était à Bonon pour soutenir le candidat indépendant et cadre du Pdci, Kouadio Kouassi Déni. Il animait, ce jour-là, son meeting de clôture avant les législatives partielles du dimanche 26 février 2012. A la fin du meeting, l’ex-président de la Jeunesse du Pdci (Jpdci) a été copieusement tabassé par un groupe de jeunes qu’il a présentés comme militants du Rassemblement des républicains (Rdr). « Après ce rassemblement, nous sommes allés saluer le maire de Bonon. C’est à ce moment que des jeunes m’ont encerclé et se sont rués sur moi. J’ai échappé à la mort. J’ai le visage tuméfié et mon épaule droite est mal en point…Ce sont des militants du Rdr. Ils portaient des tee-shirts à l’effigie d’Alassane Ouattara », avait accusé KKB quand Soir Info l’avait contacté par téléphone au moment où il était encore au Centre hospitalier régional (Chr) de Daloa, pour des soins.

Cette situation on ne peut plus tendue a explosé le jour du vote, c’est-à-dire le dimanche 26 février 2012. Bonon a été, pour ainsi dire, le théâtre de violents affrontements liés aux élections législatives partielles qui opposaient le candidat du Rdr à l’indépendant, membre du Pdci-Rda. Un convoi de l’Onuci, qui transportait les urnes après la fermeture des bureaux de vote, a même essuyé des tirs. Bilan : au moins 5 morts, plusieurs blessés graves, des maisons incendiées…

Il est possible que plus de 4 ans après ces événements malheureux, la Justice cherche à situer les responsabilités dans ce qui est arrivé. La convocation de KKB par le juge d’instruction de Bouaflé -une ville qui n’est pas aussi éloignée de Bonon- peut être liée à cette affaire de 2012, comme cela pourrait aussi lié à d’autres situations.

SYLLA Arouna

 linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment