10302020Headline:

Côte d’Ivoire:le gouvernement dénonce un réseau de trafic transfrontalier de jeunes filles

anne ouloto

Le gouvernement ivoirien a dénoncé, lundi, un réseau de trafic transfrontalier de jeunes filles, sous le couvert de sociétés dites ‘’spécialisées dans le conseil et l’assistance en migration internationale et d’ONG confessionnelles’’, a déclaré la ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, Anne-Désirée Ouloto, dans un point de presse.

‘’ Il nous revient de manière persistante et récurrente que sous le couvert habile et savamment organisé d’activités +régulières+, des structures s’érigent en centres de recrutement de candidats à l’émigration (…), une activité criminelle qui prospère de plus en plus” a déploré, d’emblée la ministre Anne-Désirée Ouloto, après une rencontre d’échanges avec des responsables des ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères.

Selon Mme Ouloto, des structures de connivence avec ‘’des partenaires basés dans certains pays”, organisent des convois entiers de candidats, en majorité des jeunes filles, au départ, suivant un mécanisme ‘’ bien huilé”.

Ainsi, de 2009 à 2014, des centaines de jeunes filles dont ‘’ l’âge varie entre 14 et 23 ans ont pu passer par l’aéroport Félix Houphouët-Boigny pour se rendre dans ces pays”, a-t-elle révélé, ajoutant qu’ un ‘’autre contingent de 72 filles est en attente d’un départ imminent”.

‘’ Dans ces différents pays de destination, nos compatriotes vivent malheureusement de véritables tragédies où leurs passeports et titres de séjours, sont confisqués”, s’est indignée la ministre Anne-Désirée Ouloto, mettant en exergue qu’elles sont ‘’exposées à des sévices sexuels et à toutes formes de violences” pour des emplois ‘’avilissants”.

En recommandant aux familles dont les enfants s’y trouvent déjà, de les inviter à se faire « immédiatement » enregistrer, par tous les moyens, auprès du consulat ou de l’ambassade de Côte d’Ivoire de ces pays d’accueil, Mme Ouloto a appelé à ‘’plus de vigilance sur les risques que comporte cette aventure aux conséquences inimaginables et incertaines” .

Par ailleurs, elle a invité ‘’tout sachant ou témoin à informer les autorités administratives et judiciaires sur toutes tentatives visant à faire sortir de la Côte d’Ivoire, des jeunes filles en directions de ces pays” et a ‘’rassuré de la détermination du gouvernement à lutter contre ce phénomène” qui tend à s’implanter dans le pays.

APA

Comments

comments

What Next?

Recent Articles