01232017Headline:

Côte d’Ivoire:Les consignes de Ouattara à Soro, le rêve de Bédié menacé

ouattara et soro

Bureau politique du RDR

Le Rassemblement des Républicains (RDR) a organisé une réunion de son Bureau politique hier, mardi 15 décembre 2015. A cette occasion, le parti présidentiel s’est prononcé sur la question du retour au PDCI souhaité par Henri Konan Bédié. « Retour au PDCI-RDA: le RDR dit non! », s’exclame à sa Une Fraternité Matin. « Pour le Bureau politique du RDR, la dynamique du RHDP qui a permis aux enfants d’Houphouet-Boigny de gagner les élections présidentielles de 2010 et 2015 doit se poursuivre. En clair, il n’est point question pour les militants républicains de revenir au Parti démocratique de Côte d’Ivoire qu’ils ont quitté en 1994 », indique le journal gouvernemental.

Dans la même veine, L’Expression écrit à sa Une: « Parti unifié: le RDR dit niet au PDCI ». « Nos sources qui étaient au coeur de la réunion nous rapportent que les élus et cadres du parti ont catégoriquement réfuté l’idée du retour à la case départ. Au total, ce refus poli du RDR est une victoire de ceux qu’on appelait jusque-là, les irréductibles du RDR qui ont engagé une préservation des intérêts du parti », commente le journal.

Proche du PDCI-RDA, Le Mandat y va également de son commentaire dans cette affaire. « Retour au PDCI-RDA/ RDR: ‘’an tê nan’’ (nous ne venons pas, nldr). Le regard tourné vers Ouattara », titre le journal. « Pas question de se fondre dans le PDCI-RDA réunifié. C’est l’un des points du communiqué final du Bureau politique (BP) du RDR. A présent, les regards sont tournés vers Alassane Ouattara, le mentor du RDR », indique le quotidien.

De son côté, Notre Voie estime que le parti de Konan Bédié a d’ores et déjà été floué. « Retour au PDCI-RDA: le Bureau politique du RDR désavoue Bédié », peut-on lire à la Une du quotidien. A en croire le journal, « reste désormais à savoir quelle sera la réaction de Bédié qui fait du retour des autres parti au PDCI-RDA une question d’honneur ».

On reparle de Soro

Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro a été récemment la cible d’un mandat d’amener émis par la Juge française Sabine Kheris. Plusieurs jours après cet épisode, des révélations filtrent sur le dénouement de cette affaire. « Convocation du pdt de l’Assemblée nationale en France: des révélations sur ce que Ouattara a conseillé à Soro », titre en manchette Soir Info. Selon le quotidien, « Ces derniers mois, c’est à la demande d’Alassane Ouattara que Guillaume Soro n’a pas répondu aux convocations de la Justice française ».

Du côté du plaignant, Michel Gbagbo, on affiche sa détermination de porter cette affaire jusqu’au bout. « L’avocate de Michel Gbagbo à Soro: ‘’nous irons jusqu’au bout’’ », titre Le Temps à sa Une. « La procédure pour l’affaire Michel Gbagbo dure depuis 4 ans. On a la volonté d’aller jusqu’au bout. On n’a pas l’intention d’abandonner le combat », a déclaré Habiba Touré, avocate du fils de l’ancien président ivoirien.

Pour sa part, le chef du parlement qui a annoncé un grand déballage pour le 18 décembre prochain a reçu plusieurs personnalités hier dont, l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire. « Georges Serre chez le PAN hier: ce que l’envoyé de Hollande a dit à Soro », barre à sa Une Nord-Sud Quotidien. Selon le journal, Georges Serre s’est réjouit du retour du député de Ferkéssédougou à Abidjan. « Nous avons parlé de l’avenir », a déclaré le diplomate français.

Linfodrome.ci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment