08232017Headline:

Côte d’Ivoire:Les rapts excèdent, la population se soulève

Enfants

D’autres kidnappeurs d’enfants aux arrêts

C’est sans doute le phénomène de ce début d’année 2015, les enlèvements d’enfants. Cependant, l’on assiste depuis quelques jours à une véritable réaction des populations qui ont décidé de faire barrage à ces sinistres individus. C’est ce qu’indique Soir Info. « C’était chaud hier, à Marcory et Attécoubé : des ravisseurs d’enfants arrêtés », barre le journal à sa Une. « Les jours passent et presque rien ne semble arrêter la détermination des tueurs d’enfants qui redoublent d’ardeur et de ruses. C’est ce qui s’est passé, hier mardi 27 janvier 2015 à Marcory où un kidnappeur et son complice ont essayé une stratégie de rapt sur un élève de 12 ans. Mais, les populations et la Police qui veillaient au grain les ont appréhendés sur fond d’une tension et un affrontement qui ont failli tourner au drame.Le premier cours que devrait suivre K.D.Y.K. au Collège Montaigne à Marcory, le mardi 27 janvier 2015 à 7H n’a pas été possible. Son chemin s’est vite arrêté dans la rue, dans les environs de commissariat du 9ème arrondissement de Police de la même commune. C’est que le jeune collégien âgé seulement 12 ans était discrètement suivi par K. Yao Eric, la trentaine qui se dit vendeur de Compact discs (Cd) piratés », relate le journal.Pour sa part, L’Inter fait savoir qu’une rumeur sur un enlèvement a créé la psychose dans la ville de Yamoussoukro. « Enlèvements d’enfants : panique hier, à Yamoussoukro », titre en manchette le journal. Selon le quotidien, « Les cours ont eu lieu dans la quasi-totalité des écoles maternelles et primaires publiques de Yamoussoukro, hier mardi 27 janvier 2015. Dans toutes les écoles que nous avons pu visiter, les parents couraient dans tous les sens pour arracher leurs enfants des classes souvent contre le gré des enseignants dont certains ont manqué de se faire frapper. A l’origine de ce branle-bas qui a inquiété jusqu’aux autorités sécuritaires et préfectorales de la ville, une folle rumeur partie de quelques élèves du groupe scolaire Energie. Ces derniers en effet, à leur arrivée à l’école aux environs de 14 heures et demi, ont fait croire à leurs camarades et enseignants qu’une voiture Mercedes noire roderait autour de l’école et que trois élèves ont été montés à bord de force. Toute suite l’information se reprend dans tout ce groupe scolaire de 6 écoles dont 2 maternelles ».Quant à Nord-Sud Quotidien, il se penche sur les mesures pour endiguer ce phénomène. « Plusieurs numéros d’alerte et d’informations sont mis en place. Ce sont : le 116, le 01 65 03 32, le 59 49 57 51 et le 45 44 84 81 », informe le quotidien.

Crise au FPI

La crise au sein du FPI se poursuit. Sur la question, Le Temps croit savoir qu’Affi N’Guessan prépare un coup afin de s’assurer le contrôle du parti. « Ce que le clan Affi prépare », titre en manchette le quotidien. A en croire le journal, « Conscients qu’ils ne peuvent échapper à la sentence, Affi et sa bande sont à la manœuvre. Le samedi 24 janvier 2015, Affi et ses hommes auraient tenu une réunion secrète. Objet : trouver une sortie honorable », fait savoir le quotidien.Pour sa part, L’Inter relate de Blé Késsé Adolphe, proche d’Affi N’Guessan qui s’est prononcé sur la présidentielle de 2015 également objet de litige au sein du FPI. « Le FPI aura son candidat à la présidentielle de 2015 et à toutes les élections locales », a-t-il déclaré.

Linfodrome.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment