10212017Headline:

Côte d’Ivoire/Les soldats mutins donne un ultimatum au president: « Pas de jeux de la Francophonie si nos primes ne sont pas payées »

A la suite d’un premier échec dans les négociations entre eux et les soldats mutins de Bouaké, les guides religieux ont encore remis le couvert le mercredi 26 avril. Seulement voilà, ils se sont de nouveau heurtés à un échec. Les soldats mutins ont brillé par leur absence a lieu indiqué pour la suite des discutions. Par ailleurs ils préviennent le Gouvernement ivoirien de troubler les 8è jeux de la Francophonie si leurs primes ne sont toujours pas payées.

Les soldats mutins de Bouaké ont lancé un dernier ultimatum aux autorités ivoiriennes. Ils entendent empêcher la tenue des VIIIe jeux de la francophonie, qui se déroulera en Côte d’Ivoire, s’ils n’obtiennent pas gain de cause. C’est-à-dire si leurs primes promises par Ouattara ne sont toujours pas payées.

Il est important de rappeler que les soldats mutins ont pris cette décision à la suite de négociations entamées avec des guides religieux. Et ce, depuis le mardi 25 avril dernier. Selon certains observateurs politiques, les négociations entre les soldats-mutins de Bouaké qui revendiquent des arriérés de primes, et les guides religieux musulmans, ont accouché d’une souris.

Enfin les mutins de Bouaké rejettent les appels à la patience des imams. Car selon eux, les premiers versements de leur prime avaient créé un appétit chez toutes les couches sociales, notamment les fonctionnaires. Ils appellent le Président Alassane Ouattara à respecter sa parole, sinon ils empêcheront avec force le déroulement des 8è jeux de la Francophonie.

imatin

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment