10192019Headline:

Côte d’Ivoire:’L’éternel des Armées” invoqué , Essy Amara toujours au top

gbagbo et essy

Bro Grébé se déchaine
Le procès des proches de Laurent Gbagbo se poursuit. Hier à la barre, il y avait notamment Généviève Bro Grébé, ex-ministre et leader des ”Femmes Patriotes”. A en croire Le Temps, la comparution de cette dernière a été un moment assez chaud. « Bro Grébé en colère explose devant le juge », barre à sa Une le journal. « Il était 10h 44 lorsque Bro Grébé a été appelée à s’expliquer sur les faits qui lui sont reprochés. Très sereine, décontractée et sobrement vêtue, elle se présente à la barre. Invitée à se prononcer sur les infractions qui lui sont imputées, la présidente des Femmes Patriotes, qui attendait cette occasion ne s’est pas faite prier pour dire sa part de vérité », informe le journal.De son côté, Soir Info se penche sur l’une des déclarations faites par l’accusée proche de Laurent Gbagbo au cours de cette audience. « Bro Grébé se déchaine à la barre : ”La justice divine va frapper..” », titre en manchette le journal. « Je ne peux pas me reconnaître de ces allégations que je trouve farfelues. Aujourd’hui, on veut falsifier l’histoire de mon pays en traitant les victimes de bourreaux. Mais, la justice divine va frapper dans ce pays », a-t-elle déclaré à la barre. Cette sortie quelque peu musclée de la prévenue proche de Laurent Gbagbo n’a pas été du goût de Dembélé Tahirou, président du Tribunal fait savoir L’Inter. « Le juge en colère : vous n’êtes pas à un meeting », titre le journal qui écrit que le juge a demandé à l’accusée d’être ”courtoise”.
Le PDCI toujours divisé
A quelques mois de l’élection présidentielle de 2015, la situation au sein du PDCI semble toujours incertaine. Cependant, à en croire Soir Info, les opposants à Henri Konan Bédié bénéficient de bien de soutiens. « Voici les soutiens extérieurs d’Essy Amara », titre en manchette le journal qui écrit que, « le diplomate aurait le soutien de bien de chancelleries qui verraient en lui l’homme à même de recoller les morceaux du tissu social en Côte d’Ivoire ». Quant à L’Inter, il évoque une possible brouille entre Essy Amara et Charles Konan Banny. « Ils étaient partis pour former un bloc et faire chemin ensemble. Mais, ils semblent avoir du mal à faire sienne la maxime: ”l’union faire la force” quoique se retrouvant à travers une plate-forme commune pour faire front contre l’appel de Daoukro. Eux, ce sont les dénommés ”les irréductibles” du Pdci-Rda, qui ont déclaré leur candidature aux prochaines élections présidentielles, malgré cet appel lancé par leur président à soutenir le candidat au pouvoir. En marge des partisans dudit appel du président Henri Konan Bédié à se mettre en mouvement pour la réélection du président de la République, Alassane Ouattara, aux échéances présidentielles de 2015, un duel se profile à l’horizon au Pdci-Rda. Deux des barons de cette formation politique, qui ont déclaré leurs candidatures à ces élections pourraient arriver à un affrontement fratricide à l’intérieur de leur parti », commente le quotidien.
Linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment