12082016Headline:

Côte d’Ivoire:Meilleur policier et agent de régulation de 2013 : Le sergent-chef ‘’porté disparu”Que s’est-il passé ? où est-il passé ?

sergent-dan-guy-serge

Sergent-chef de Police Dan Guy Roger Simplice. Ce nom ne vous dira peut-être pas grand-chose. Pourtant, au lendemain de la crise postélectorale, ce fonctionnaire de Police va marquer toute la Côte d’Ivoire et la communauté internationale dans ce contexte incertain.
Cela, grâce à un travail qui va le porter dans le cœur de beaucoup d’Abidjanais. Il va incarner à la fois la reprise et le retour des ex-Fds (Forces de défense et de sécurité). Sergent-chef de la promotion 2001-2002, Dan Guy Roger va prendre à bras le corps la régulation de la circulation au niveau du Plateau, précisément au carrefour des voies en provenance de la Cathédrale (sortie massive du Plateau) et du ministère de l’Intérieur (entrée du Plateau en provenance de Coody et sortie en direction des communes de Treichville, Marcory, Koumassi et Port-Bouët).

Il impose son autorité à ce carrefour important et stratégique où toutes les autorités passent. Il attirait la curiosité de toute personne de passage à cet endroit à travers ses coups de sifflet autoritaire et sa gestuelle. Il était même applaudi par des personnes tombées sous le charme de son travail dans son unité qu’est l’Unité de régulation de la circulation (Urc), rattachée à la Préfecture de Police d’Abidjan (Ppa).

A peine un an d’activité qu’il commence à récolter les lauriers de son travail rigoureux, en 2012, il est fait chevalier dans l’ordre du mérite ivoirien. Mieux, l’année qui suit, c’est la consécration avec le prix d’excellence du meilleur policier de Côte d’Ivoire Sgt-chef Dan Guy Roger empoche les dix millions de francs Cfa qui l’accompagnent. Trois ans plus tard, le voilà encore heureux avec la médaille d’honneur de la Police. Ce monsieur qui fait la fierté de l’Urc et donne envie à beaucoup d’embrasser la carrière de policier n’a plus été revu en train de réguler la circulation depuis le 3 février 2016. Que s’est-il ? où est-il passé ?

Ce 3 février 2016, selon des sources sécuritaires, il aurait eu des altercations avec un usager qui n’aurait pas respecté les ”oiseaux à bras” de l’agent prescrivant l’arrêt. Un certain Diouf qui aurait même abandonné son véhicule. L’agent de régulation lui aurait demandé de dégager, sur un ton martial. L’usager a-t-il saisi sa hiérarchie qui l’a finalement sanctionné ? Rien ne nous le dit du côté de l’Urc.

Astreint au silence par son statut d’éléments des forces de l’ordre, comme le recommandent les autorités ivoiriennes, il nous a supplié de ne pas l’approcher dans la grande cour de la Ppa (Préfecture de police d’Abidjan) lorsque nous l’avons repéré cloîtré dans son coin. Ses promotionnaires et ses collègues du moment, qui acceptent de nous parler sous le couvert de l’anonymat, donnent des informations. « Il est très soucieux. Il a présenté, pour la 4ème fois, le concours d’officier, alors qu’avec son statut et ce qu’il fait, une dérogation spéciale pouvait faire de lui un officier. C’est clair, sa promotion est très menacée », nous a informé l’un de ses collègues.

Du côté du Ppa, on n’a pas voulu commenter ces informations. Quant à Dan Guy Roger qui était à son poste dès 6h15 pour marquer une pause à partir de 10h05mn, il a été victime en 2013 d’une trombophobie et hospitalisé d’urgence à l’institut de cardiologie d’Abidjan. N’empêche ! Contraint à ne travailler que trois heures de suite, il avait repris son travail, de 6h à 10h, pour faciliter l’arrivée des autorités ivoiriennes au Plateau et attendait, dans l’après-midi, aux environs de 14h, pour reprendre son job. C’est ce policier exemplaire qui est ‘’porté disparu”.

M’BRA Konan

soir info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment