08172017Headline:

Côte d’Ivoire:Pourquoi une candidature unique? Que chaque parti présente son candidat en 2020

Depuis un moment, à travers des médias nationaux et internationaux, les différents états-majors du Pdci et du Rdr sont à pied d’oeuvre. L’ex-Président de la République Henri Konan Bédié à annoncé, depuis les bords de la Seine, que le candidat unique du RHDP viendrait du Pdci. Il s’appuie, ce disant, sur l’Appel de Daoukro lancé le 14 septembre 2014 pour soutenir le Président Ouattara comme candidat unique du RHDP , à la présidentielle de 2015.

Comme une réponse du berger à la bergère le porte-parole du Rdr, Joël Nguessan affirme que le Rdr aura son candidat en 2020.

Si l’Appel de Daoukro avait été accueilli avec enthousiasme par les Ivoiriens, c’est parce que le pays sortait d’une crise post-électorale traumatisante, avec des milliers de morts, qu’aucun Ivoirien ne souhaitait revivre. Mais, depuis, les choses ont évolué. L’Onu a cité la Côte d’Ivoire en exemple en matière de désarmement, démobilisation et réintégration. L’opposition pour sa part, peut maintenant manifester quand elle le souhaite, sans être inquiétée, ce qui constitue un signe de l’enracinement progressif de la démocratie dans notre pays.La Côte d’Ivoire a officiellement tourné la page de ces tristes événements de décembre 2010 – avril 2011, avec l’adoption d’une nouvelle Constitution consacrant l’avènement d’une troisième République, plus démocratique.
Alors pourquoi vouloir empêcher la démocratie de s’exprimer à travers le choix libre des candidatures aux prochaines élections, alors que le pays est stabilisé comme l’a affirmé l’ex-Président français, Nicolas Sarkozy, lors de son récent voyage à Abidjan ? Que chaque parti présente son candidat pour continuer cette marche vers la démocratie amorcée depuis 2010 (avec le débat entre les candidats ADO et Gbagbo), mais freinée par ce dernier avec son refus de reconnaître sa défaite, et confirmée par les élections qui s’en sont suivies, toutes marquées par l’acceptation démocratique du verdict des urnes par les différents candidats.
Cette dynamique démocratique ne doit pas s’arrêter. Chaque parti politique qui le souhaite doit pouvoir présenter un candidat, et ce sera aux Ivoiriens de décider d’accorder leur confiance à untel ou à tel autre !

René Tiécoura

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment