09212017Headline:

Côte d’Ivoire:Présidentielle 2015: Le plus dur commence maintenant pour Affi

affi et femme

Classé 2e à l’issue de l’élection présidentielle, Pascal Affi N’guessan, n’a engrangé que 9,29 % de voix.

Pour son premier coup d’essai à un tel scrutin, il a été moins bon que Laurent Gbagbo au moment où celui-ci défiait « l’ogre » Houphouët Boigny, pour la première fois, à une élection présidentielle. Là où Gbagbo a récolté 18 %, son successeur à la tête du Front populaire ivoirien( Fpi) n’a obtenu que la moitié, 25 ans plus tard. Pis, le leader de l’ancien parti au pouvoir n’a pas réussi à fédérer autour de sa candidature, les 46 % d’électeurs putatifs censés se reconnaître en Laurent Gbagbo et le parti qu’il a fondé. Pourtant, c’est sous la bannière de ce parti qu’Affi s’est présenté à ce scrutin, avec l’espoir de faire bonne figure, à défaut d’en sortir vainqueur. Force est de reconnaître qu’il n’a pas été suivi par la majorité de ceux qui se réclament de son bord. La plupart d’entre eux l’ont tout simplement boudé. En s’abstenant de lui accorder leurs voix, ces partisans de l’ancien régime ne laissent-ils pas entendre qu’ils ne se reconnaissent pas ou plus en celui qui continue de se présenter comme leur leader ? Une chose est sûre, pour n’avoir pas réussi à engranger une bonne partie des 46 % des électeurs supposés acquis au Fpi, Affi aura assurément laissé des plumes au sortir de ce scrutin. Avec le score peu flatteur qu’il a obtenu, il lui sera désormais difficile de convaincre qu’ une frange importante du « peuple de Gbagbo » lui est acquise. Il devra donc en tirer toutes les conséquences. Sans chercher à s’abriter derrière la deuxième position qu’il occupe à l’échelle nationale derrière le vainqueur Ouattara, ou la première position sur ses terres natales, dans la région du Moronou. De même que l’arbre ne peut cacher la forêt, de même, ces quelques bons résultats ne sauraient faire oublier qu’il n’a pas réussi à mobiliser autour de sa candidature le capital d’électeurs captifs de Gbagbo et du Fpi. C’est assurément l’un des grands enseignements à tirer de ce scrutin, jugé transparent et crédible par la plupart des observateurs internationaux.

A. NIADA

 linfodrome.com,

Côte d’Ivoire: Ouattara ne prévoit pas de postes ministériels pour ses adversaires

Dans un entretien accordé mercredi à la Télévision nationale Alassane Ouattara a écarté toute idée d’ungouvernement  d’union.

Il compte choisir les membres de son équipe gouvernementale uniquement dans les rang du Rassemblements des Houphouetistes pour la Paix (RHDP) ,tout en tenant compte de la répartition géographique et en faisant une large ouverture aux femmes et jeunes.

« Les gouvernements de transition et d’union, en général, ne donnent pas preuve d’efficacité », a indiqué le vainqueur de la présidentielle du dimanche, avant d‘ ajouter. « Je pense que quand on gagne avec des alliés, nous allons gouverner ensemble, les membres du RHDP. Nous avons un bilan qui est un bilan extraordinaire et nous continuerons ensemble. Mais également, il faut tenir compte de la répartition géographique dans un gouvernement. Ce sont des choses importantes. Donner un rôle plus important aux jeunes, aux femmes. Tout cela, nous allons le faire. »

Alassane Ouattara est sorti vainqueur au premier tout de la présidentielle du 25 octobre avec 83,66 % pour un taux de participation de 54,63% sur un peu plus de 3 millions d’électeurs des plus de 6 que compte le pays, selon la commission électorale Indépendante (Cei).

L’indifférence et le boycott ont remis, de fait et après l’épisode du recensement, en avant la division qui perdure dans le pays depuis la fin de la crise post-électorale.

Donatien Kautcha, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment