07242017Headline:

Côte d’Ivoire:Prisons civiles/ Des gardes pénitentiaires annoncent des heures chaudes/ce qu’il preparent

Des gardes pénitentiaires ont annoncé des heures chaudes à venir qui vont passer par le blocage des extractions , des déferrements, des visites aux détenus… Cela, dans les 33 prisons du pays.

 Cette décision a été prise, selon nos sources, au terme d’une Assemblée générale des agents tenue, le samedi 22 avril 2017, à Yopougon. Ceux-ci se sont surtout penchés sur le souhait du Garde des sceaux, ministre de la Justice et des libertés publiques, Sansan Kabilé, de voir le mot d’ordre de grève prévue pour le 26 avril être levé.

 

‘’ Le ministre a eu de bonnes dispositions d’esprit. Il a échangé avec nous dans la semaine. Il a dit de lui donner le temps de poursuivre ce qu’il a commencé et la chance de le laisser aboutir. Il nous a appris que nos besoins ont été déjà adoptés en conseil de gouvernement. Et puis on ne sait pas ce que le président de la République va dire sur nos revendications, le 1er mai, jour de la fête du travail, sans compter le fait que nous avons encore une rencontre, cette semaine, avec notre tutelle. Avec ces éléments qui nous ont été exposés, nous avons trouvé bon de suspendre le mot d’ordre de grève mais il n’est pas levé‘’, nous a appris, par téléphone, le dimanche 23 avril 2017, une source crédible, sous le strict sceau de l’anonymat.

Selon elle, les agents ont convenu de faire grève, à partir du 8 mai 2017, si leurs points de revendication ne sont pas satisfaits. Les exigences portées à notre connaissance sont: le paiement des baux, le renouvellement annuel des tenues, le paiement du reliquat des indemnités de résidence et des primes de sujétion estimé à 63 000 francs Cfa par agent, la gratuité du transport (le bus) et la définition claire de leur statut.

Dominique FADEGNON

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment