08222017Headline:

Côte d’Ivoire/Retenez-17 juin 2017-10 mille marcheurs contre la colère : Même avec les gaz lacrymogènes, être dans la rue

Annoncée par le président de son parti, Pascal Affi N’Guessan, l’organisation de « la marche de la colère » du 17 juin 2017 a fait jeudi 25 mai 2017 l’objet d’une réunion de la structure de la jeunesse du Front populaire ivoirien (JFpi) dirigée par son Secrétaire national, Konaté Navigué, au Baron bar de la commune de Yopougon.

S’adressant précisément aux planteurs de la filière café-cacao pour les galvaniser à participer à cette marche, il a indiqué qu’ils ont été gazés chaque fois qu’ils ont voulu marcher : « Cette fois-ci, même avec les gaz lacrymogènes, nous devons être dans la rue » Hormis ceux qui viendront de l’intérieur de la Côte d’Ivoire, a-t-il poursuivi, 10 000 participants à la marche sont attendus à Abidjan.

« Ceux qui viendront de l’intérieur vont compléter ce chiffre. Mais 10 000 marcheurs doivent sortir. Ce n’est rien. Yopougon seul peut donner 10 000 personnes. Ce n’est rien, c’est vrai. Mais comme c’est une première marche, on fait avec 10 000 personnes et après, nous allons augmenter la cadence », a souligné Navigué, par ailleurs Secrétaire général adjoint au Fpi chargé de la réconciliation.

Il a alors reparti le quota de mobilisation en fonction de la taille des fédérations communales de la JFpi. Ainsi, 1000 personnes sont attendues de Yopougon, Koumassi, Abobo et Port-Bouët par exemple, quand d’autres fédérations doivent relever le pari de mobiliser 500 ou 800 personnes.

Il a, également, précisé que la marche ne sera pas éclatée. Un choix qu’il a ainsi justifié : « Cette fois-ci, nous n’allons pas faire de marche éclatée. Nous allons faire une marche concentrée. Pourquoi ? Parce que c’est la première grande sortie. Si des manifestations se passent à l’intérieur et qu’Abidjan, il n’y a que 2000 ou 3000 personnes dans la rue, ce sont les images d’Abidjan qui vont faire le tour du monde. Comme c’est la première grande sortie, nous devons tout faire pour converger à Abidjan. Si nous faisons les 10 000 à 15 000 personnes à Abidjan, la prochaine marche sera éclatée et bien organisée. »

Concernant l’itinéraire de la marche, Navigué a révélé qu’elle débutera à la Gare de Bassam de Treichville pour prendre la direction du Pont De Gaulle, puis du Stade Félix Houphouët-Boigny et s’achever à la Place des Martyrs à Adjamé.

Il a, en outre, rassuré sur les dispositions sécuritaires de la marche car, selon lui, l’information de sa tenue et de son itinéraire a été portée à la connaissance du préfet de police d’Abidjan.

Navigué a enfin souligné qu’Affi a décidé de rencontrer toutes les forces vives de la nation pour leur participation à cette marche.

Pour cette réunion, il était accompagné de cadres du Fpi tels qu’Agnès Monnet, la Secrétaire générale et porte-parole, et Kouakou Krah, le Secrétaire général adjoint chargé des élections.

« Il s’agit d’une marche citoyenne. Elle doit interpeller tous les citoyens de ce pays. (…) Nous devons oser. Qui a pensé que Blaise Compaoré (au Burkina Faso) partirait ? Il faut que nous osions. (…) Ce n’est pas une affaire de parti. C’est une affaire de survie », a déclaré Agnès Monnet.

Kouakou Krah, a estimé que si les Ivoiriens ne se lèvent pas, Alassane Ouattara va « s’asseoir » sur eux et les « mépriser ».

Alex Aguié

lintelligentdabidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment