05272017Headline:

Côte d’Ivoire:Un cerveau des attaques à la frontière ivoiro-libérienne a été arrêté

frci 1

L’un des cerveaux des attaques et autres actions de déstabilisation dans le Sud-Ouest ivoirien a été arrêté, jeudi, à Dayoké à environ 20 km de Grabo, le Chef-lieu de Sous-préfecture par des Forces spéciales ivoiriennes, nouvellement déployées dans la localité.

Des sources sécuritaires ont déclaré à APA que ce «cerveau» prénommé «Anderson» a été mis aux arrêts dans la matinée par une patrouille des forces spéciales, alors qu’il était venu s’approvisionner en produits vivriers pour ses « éléments basés au Libéria », voisin.
« Il a été reconnu par les populations et les autorités locales comme l’un des cerveaux des attaques et autres actions de déstabilisation dans la région », poursuivent les mêmes sources, ajoutant qu’ « il (le présumé déstabilisateur) subit un interrogatoire des forces spéciales» avant sa remise probable ce « vendredi à la gendarmerie pour la suite des enquêtes ».
Après la grave crise postélectorale qui a pris fin en avril 2011 et qui a marqué l’épilogue de la décennie de crise qu’a connue la Côte d’Ivoire, le Chef de l’Etat Alassane Ouattara a créé les forces spéciales, une unité d’élite rompue au combat en milieu hostile et dont les éléments ont été formés au Maroc, en Egypte, aux Etats-Unis et en Chine.
Les autorités ivoiriennes entendent prémunir la Côte d’Ivoire contre les attaques et autres actions de déstabilisation venues du Liberia.
Commandées par le Colonel Lacina Doumbia, les forces spéciales basées initialement à Adiaké ont commencé depuis la semaine dernière à se déployer dans le Sud-Ouest du pays où la construction d’un camp militaire doit être achevée d’ici les élections présidentielles fixées au 25 octobre prochain.
  LS

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment