07212017Headline:

Côte d’Ivoire:Voici Comment Ouattara prépare celui qu’il a choisit à la vice-présidence/ses responsabilités

pdci rdr gon ahoussou ouatara

Gestion du pouvoir: Comment Ouattara prépare Amadou Gon à la vice-présidence

Les responsabilités qui lui sont confiées
Le rôle d’Ahoussou Jeannot

L’une des innovations majeures annoncée dans le projet de Constitution en élaboration, qui va être soumis à référendum dans le mois d’octobre prochain, c’est la création d’un poste de vice-président de la République.

Avant ce réaménagement au niveau de l’Exécutif, il y a beaucoup de mouvements dans l’ombre pour le choix de la personnalité à désigner à ce poste privilégié.

Depuis quelques semaines, le bimensuel panafricain ”La Lettre du Continent” (Lc) croit savoir davantage sur la question. Dans son édition de la dernière semaine de mai 2016, ce confrère révélait le projet du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, de confier au ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence, ce futur poste dans l’anti-chambre du pouvoir. Lc revient sur l’information dans sa dernière publication du 20 juillet 2016 en titrant sur les signes que multiplie le président ivoirien pour « propulser son fidèle ami à la vice-présidence » de la Côte d’Ivoire. Le confrère dévoile les manœuvres au Palais d’Abidjan visant à coacher et à donner une véritable stature de N°2 de l’Etat à l’incontournable Secrétaire général de la Présidence de la République.

Ainsi, Amadou Gon Coulibaly, qui serait déjà très influent sur les dossiers liés aux relations de la Côte d’Ivoire avec la Chine, bénéficierait d’un coup de main spécial du chef de l’Etat qui le prépare à une « envergure tant internationale que nationale ». Celui qui passe pour être le bras droit d’Alassane Ouattara au Palais présidentiel est désormais, selon notre source, l’homme chargé de gérer l’ensemble des affaires touchant aux échanges entre Abidjan et les pays de l’Asie. L’ex-bouillant secrétaire général adjoint du Rdr, devenu un collaborateur très discret dans l’ombre du président ivoirien est même commis de plus en plus pour représenter le chef à des tribunes de haut niveau.

C’est le cas en mi-mai à Paris, où il aura co-présidé, dans les locaux de la Banque Mondiale, aux côtés du Premier ministre Daniel Kablan Duncan, la réunion du Groupe consultatif pour la levée de fonds en vue du financement du programme national développement (Pnd) 2016 – 2020. Dans la sous-région, le ministre d’Etat a fait partie de la délégation du chef de l’Etat, qui a participé au 49ème sommet des chefs d’Etat de la Cedeao à Dakar. Réunion au cours de laquelle, révèle Lc, Alassane Ouattara l’a présenté à de nombreux présidents ouest-africains.

Au plan national, le président de la République ne manque pas non plus d’initiative pour propulser sur la scène le Secrétaire général de la Présidence à qui il délègue de plus en plus ses pouvoirs. Ainsi, le 25 mai passé, en lieu et place du chef de l’Etat, c’est Amadou Gon Coulibaly qui aura présidé la cérémonie d’inauguration de l’hôtel Radisson Blu situé à l’entrée de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan. Une mission qu’il aura accomplie pour le compte du président ivoirien alors que celui-ci se trouvait bel et bien dans la capitale économique ivoirienne.

Sur l’agenda de la Présidence, La Lettre du Continent dévoile également une importante activité, qui pourrait contribuer à mettre sur orbite le Secrétaire général sur la scène nationale. Le chef de l’Exécutif ivoirien, avant la fin de son second quinquennat, aurait chargé ce baron du Rdr des tournées dans toutes les provinces du pays afin de mieux tester sa popularité. A ce niveau, intervient un autre proche d’Alassane Ouattara, un pion essentiel dans le puzzle. Il s’agit du ministre Etat, ministre auprès du président de la République chargé du Dialogue politique et des Relations avec les Institutions. Haut cadre du Pdci-Rda, principal allié du Rdr, l’ex-Premier ministre ivoirien devra apporter son soutien

à son ex-co-directeur de campagne pour le compte du tenant de l’Exécutif. Le vice-président du parti d’Henri Konan Bédié, écrit Lc, a décidé de mettre à la disposition de M. Amadou Gon Coulibaly, les réseaux de la puissante association des Elus et cadres Pdci-Rda du Grand Centre, qu’il préside. Un partition qui consistera à rallier le pays Baoulé à la cause du Secrétaire général de la Présidence annoncée à la succession de son mentor. Laquelle succession fait sérieusement polémique et pourrait influencer les débats sur le projet de Constitution en élaboration ainsi que l’issue du référendum prévu en octobre.

Félix D.BONY

l’inter

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment