08182017Headline:

Côte d’Ivoivre:La sœur cadette de Gbagbo se signale, la Police en alerte maximale

 

koudou jeannette

Koudou Jeannette de retour

Exilée au Ghana depuis la fin de la crise post-électorale, Koudou Jeannette, sœur cadette de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo a regagné la Côte d’Ivoire. C’est ce qu’indique Le Patriote. « Fin d’exil : Koudou Jeannette est rentrée », titre en manchette le journal qui ne se montre pas tendre avec l’ex-exilée. « Si le ridicule tuait. Après avoir crié sur tous les toits qu’il n’y avait pas de sécurité en Côte d’Ivoire, Koudou Jeannette, sœur cadette de Laurent Gbagbo est rentée dans son pays depuis jeudi dernier. Celle qui avait empêché sa génitrice, Marguerite Gado de rejoindre sa terre natale sous le prétexte fallacieux de l’insécurité en Côte d’Ivoire, a fini par rentrer elle-même », écrit le journal.De son côté, L’Expression croit savoir le sens de ce retour. Le journal qui titre à sa Une, « Crise post-électorale : la vérité sur le retour de la sœur de Gbagbo » indique que, « a la vérité, Koudou Jeannette n’avait pas le choix. Pouvait-t-elle rester au Ghana et continuer de fulminer sa colère et sa haine vis-à-vis du pouvoir Ouattara et ne pas prendre part aux obsèques de sa mère ? Cela serait humainement et moralement inacceptable dans la mesure où rien n’empêche la sœur de l’ancien président de revenir au pays ».De son côté, Le Temps se penche sur les conditions de ce retour. Le journal revient notamment sur les rapports entre l’ancienne Directrice de l’AGEFOP et les forces de l’ordre. « En tout cas, tout s’est bien passé. Nous avons été bien accueillis quand nous sommes arrivés à Noé. Les forces de l’ordre étaient à mes petits soins. L’un deux m’a dit, ‘’Mme, vous n’êtes pas n’importe qui dans ce pays’’ », relate le quotidien.

La Police veut mettre fin aux enlèvements d’enfants

C’est le nouveau phénomène en Côte d’Ivoire. Les enlèvements d’enfants. Notre Voie qui accorde sa Une du jour à ces drames livre un chiffre effrayant. « Bilan inquiétant en 2 mois : 21 enfants disparus », titre le journal. « 21 enfants et adolescents ont été enlevés de décembre 2014 à janvier 2015. C’est ce qu’a révélé hier, le directeur général de la police, Brindou M’bia », indique le journal.De son côté, Soir Info qui parle d’un nouvel enlèvement livre les propositions du DG de la Police. « Alerte ! Encore un enfant enlevé ; les conseils du DG de la Police », titre en manchette le journal. « Le phénomène d’enfants enlevés devient inquiétant. Dans la seule période de décembre 2014 à janvier 2015, ce sont vingt et un (21) enfants qui ont été enlevés par des inconnus. La dernière en date reste celui d’Abengourou (200 km à l’Est d’Abidjan) où un enfant a été enlevé, le jeudi 22 janvier 2015. Face à cette situation inquiétante, la Police nationale est sortie de son silence par le biais de son directeur général, Brindou Mbia. « Nous avons mis toutes nos forces en alerte et nous demandons aux populations de saisir la Police le plus rapidement possible. Il y a 115 comités consultatifs et d’éthique installés dans les services de Police sur l’étendue du territoire national », a-t-il expliqué lors d’une conférence de presse, le vendredi 23 janvier 2015 à la direction de la Police nationale au Plateau. Pour lui, ce sont des mineurs dont la tranche d’âge se situe entre trois et treize (3-13) ans. D’où une mobilisation exceptionnelle de la Police », écrit le journal.

Linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment