01222017Headline:

Coup de Tonnerre au FPI/Le secrétaire national chargé des élections -Nado Clément lâche Affi

Pascal-Affi-Nguessan

Nado Clément, soutien de Laurent Gbagbo en 2010 et exilé qui est rentré l’année dernière vient de réduire les chances d’Affi N’Guessan. Après s’être engagé à côté de Pascal Affi N’guessan en pleine bataille pour le contrôle du Fpi et nommé au cabinet du secrétaire national chargé des élections que dirige Williams Attéby, il vient à trois mois de l’élection de rendre son tablier.

Nado Clément est depuis quelques jours le porte-parole du député d’Adiaké, Gnangbo Kacou, candidat déclaré à l’élection présidentielle d’octobre 2015. Poste qu’il dit accepter avec fierté au cours de sa conférence de presse.

« Je suis militant du Fpi depuis 1990. L’élection d’octobre 2015 est une élection pour réconcilier les Ivoiriens. Si quelqu’un est incapable de faire la réconciliation dans sa propre famille politique, comment pourrait-il réconcilier l’ensemble des Ivoiriens ? C’est un honneur qu’on me fait là où on voulait que je sois un simple figurant », justifie-t-il son choix avant d’inviter les électeurs ivoiriens à voter pour le député Gnangbo Kacou qu’il présente comme le candidat de la paix en tant qu’homme nouveau n’ayant pas d’antécédents comprometteurs dans les crises en Côte d’Ivoire.

« En 2015, les Ivoiriens auront un choix entre la paix et la continuation de la crise. Gnangbo Kacou est le candidat de la réconciliation et de la paix. Avec lui au pouvoir, ce sera la fin du régime présidentiel et l’avènement des groupements territoriaux ayant leurs parlements et leurs budgets respectifs. Avec Gnangbo Kacou, la Côte d’Ivoire n’a plus besoin de s’endetter pour son industrialisation. En faisant des économies sur certaines dépenses inutiles, nous pourrons dégager 1000 milliards de FCFA à consacrer à l’investissement », énonce-t-il un pan du projet de son candidat qui en plus d’être député de la nation est auditeur-fiscaliste de profession, 4e vice-président (indépendant) du Conseil régional du Sud-Comoé.

S.Yow
*Avec Autre source

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment