01182020Headline:

Coup d’État manqué: « Soro avait planifié l’assassinat du président Ouattara pour s’emparer du pouvoir », Doumbia Major

Bédié avait-il vent du projet de déstabilisation armée que Ouattara reproche à Soro ? Se demande Doumbia Major dans cette tribune.

Le président Bédié pour se dédouaner dira qu’il ne savait pas et qu’il était utilisé à son insu dans un plan de déstabilisation armée, mais dans ce cas, à partir du moment où le concerné à fait des aveux, Bédié devrait non seulement prendre ses distances pour ne pas se salir avec le concerné, mais il devrait par principe condamner la tentative de coup d’État qui manifestement était dans sa phase matérielle d’exécution.

Cette phase d’exécution, saute aux yeux de tous aujourd’hui et c’est elle qui se matérialise par la stratégie de victimisation et de dénigrement dont font preuve l’équipe de Soro et ses satellites.

Soro lui-même avoue que pour mettre en oeuvre son projet de coup d’État, avant l’estocade finale, il fallait qu’un travail préalable de préparation de l’opinion publique soit fait et c’est ce travail qu’il est allé faire lors de sa tournée européenne et c’est ce travail que faisait ses compagnons complices sur le terrain en Côte d’Ivoire. Il y a donc flagrant délit à travers la mise en oeuvre de ces actions préparatoires, qui font partie de l’action globale.

Le flagrant délit et les actions de préparation se matérialisent aussi par la propagande identitaire et xénophobe, dont le but était de mobiliser les ivoiriens, susciter la haine et créer une cohésion nationale autour du rejet de l’image et de la personne du Président Ouattara dont l’assassinat était planifié dans le projet criminel qui était ourdi contre sa personne.

Il y a donc, plan commun, projet concerté et flagrant délit qui implique Lobognon et compagnie, ainsi que tous les acteurs politiques complices, qui annonçaient déjà un gouvernement de transition.

Toutes les critiques et ambitions politiques sont à encourager, mais doivent s’exprimer et se circonscrire dans un cadre légal et constitutionnel, lorsqu’on prétend être un démocrate.

C’est pourquoi nous condamnons tout projet insurrectionnel et de prise de pouvoir par les armes, qui visent à satisfaire les ambitions démesurées et mégalomaniaque d’un individu.

Lire sur Yeclo

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment