02052023Headline:

Coupe du monde 2022: France-Maroc, une demi-finale presque à la maison pour les Lions de l’Atlas

Le Maroc affronte la France en demi-finale du Mondial 2022, mercredi 14 décembre au stade d’Al-Bayt à Al Khor. Devant un public majoritairement marocain, les Lions de l’Atlas, sans complexe, rêvent désormais de la finale.

À la vue de l’excitation du réceptionniste de notre hôtel à Doha, né à Casablanca, et de son collègue, né à Rabat, on se dit que le Maroc joue presque cette demi-finale de Coupe du monde à domicile. Dans le restaurant d’en bas, la patronne marocaine raconte que son frère a fait la queue toute la nuit pour tenter de récupérer un des 5 000 billets distribués par la Fédération marocaine de football.

Partout, le maillot des Lions de l’Atlas sur les épaules
Depuis plusieurs jours, on peut croiser dans Doha des dizaines de personnes avec le maillot des Lions de l’Atlas sur les épaules. Et comme à chaque rencontre des Marocains depuis le début de ce tournoi, le stade sera aux couleurs du royaume chérifien. Les supporters des Lions de l’Atlas vont investir l’enceinte d’Al-Bayt à Al Khor, qui sera à coup sûr une nouvelle ruche géante à leur dévotion.

Depuis la victoire du Maroc contre le Portugal samedi 10 décembre en quarts de finale (1-0), les fans maghrébins, venus en nombre dans l’émirat, sont à la recherche de places pour ce choc face aux Bleus.

La compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) a décidé d’opérer près de 30 vols spéciaux entre Casablanca et Doha, mardi et mercredi. Un dispositif exceptionnel qui va permettre d’acheminer les supporters marocains, toujours plus nombreux. Ils viendront grossir les rangs des quelques 35 000 sujets de Sa Majesté qui vivent au Qatar.

« On a toujours faim »
« Nous ne sommes pas arrivés ici par chance, et nous visons la finale. Nous respectons la France, mais nous sommes toujours là. Plus on se rapproche de la finale, plus on se rapproche du but, plus nous sommes motivés », affirme le coach marocain Walid Regragui, qui n’hésite pas à afficher ses ambitions face aux champions du monde en titre.

« Tout le monde pense que nous sommes fatigués, ajoute-t-il. Nous ne pouvons pas être fatigué lorsque l’on joue une demi-finale du Mondial. On a toujours faim. Vous pensez peut-être que l’on est fou, mais nous voulons atteindre la finale. Il y a une certaine énergie qui nous guide, et le public sera derrière nous. Nous allons jouer les champions du monde, avec le meilleur sélectionneur du monde, et nous allons faire ce que nous savons faire. »

Pour Walid Regragui, né en France dans une banlieue parisienne populaire, cette rencontre sera tout bonnement la « célébration du football ».

La France a écarté la malédiction du tenant du titre
Le rêve d’une seconde étoile d’affilée pour la France de Kylian Mbappé passe par cette demi-finale à frissons contre le Maroc. Les Bleus ont écarté la malédiction du tenant du titre, fatale à leurs trois prédécesseurs dès le premier tour. « Plus on avance dans la compétition et plus on se rapproche de quelque chose de fort et de grand », s’encourage le capitaine Hugo Lloris.

Les Bleus de 2022 veulent s’inviter dans le grand livre d’or du Mondial et imiter le Brésil de Pelé, dernière nation à avoir réussi un doublé dans la compétition reine, en 1958 et 1962.

Mais le Maroc, adversaire inédit pour la France en compétition officielle, qui s’est débarrassé notamment de la Belgique, de l’Espagne et du Portugal, pourra compter sur son public pour déjouer tous les pronostics ce Mondial au Qatar, tout premier dans un pays arabe.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles