09232017Headline:

CPI: 4 témoins de Bensouda introuvables dans leur hotels et portés disparus

temoin

En effet, le dossier du témoin déposé à la cour comprenait des ordonnances qui dataient du jour des blessures par balles du témoin (une dame). Pourtant, lors du contre-interrogatoire, la blessée en question affirme que c’est plutôt 3 semaines plus tard qu’elle s’est rendue à l’hôpital et pour des raisons qui n’avaient rien à voir avec la crise post-électorale.
Froid glacial dans la salle d’audience, d’autant que parmi les documents de preuves présentés par l’accusation, certains portaient la signature et les cachets du CHU de Treichville alors qu’ils étaient censés provenir du CHU de Yopougon.
C’est le moment que le juge Cuno choisit pour voler au secours de l’accusation.
En effet, alors qu’on attendait que le contre-interrogatoire continue afin de dévoiler toute la forfaiture en cours, le juge Cuno, pris de colère, arrêta l’audience du jour, et pis, annonça l’interruption précipitée du procès, lequel devait pourtant se poursuivre jusqu’au Mercredi 17 Février prochain (pour la 1ère partie).
Autre coup dur pour la Cpi, plusieurs témoins se sont encore désistés, quand 4 parmi ceux-ci ont déserté de leur hôtel, introuvables depuis quelques jours.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment