01162017Headline:

CPI / affaire du témoin muezzin – Le juge Cuno Tarfusser en colére /ce qu’il dit

juge president cpi

L’affaire du témoin muezzin révélée par un site continue de faire des vagues. le mardi 10 mai au second jour de la reprise du procès contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, le procureur adjoint MacDonald a émis le souhait que la session du jour soit exclusivement à huis-clos. Dans son argument, le procureur adjoint a estimé que les rumeurs et spéculations sur l’identité du témoin mettent la sérénité des débats et la sécurité des témoins en danger.

Le Juge-Président Cuno Tarfusser  a refusé ce huis-clos, mais a lancé une mise en garde envers les journalistes et les éventuels activistes qui s’hasarderaient à divulguer les identités des témoins.

Ici un morceau choisi de la réaction du Juge-Président
[…] Ce matin la chambre a été informée sur des spéculations au sujet de l’identité du témoin, elle est inquiète sur la sécurité du témoin et en a parlé ce matin, c’est pourquoi elle s’adresse à ceux qui font des rapports sur les réseaux sociaux et dans la presse, que la divulgation de l’identité des témoins est interdite…
Les témoins sont là pour aider la chambre à découvrir la vérité, il n’y a pas de témoin à charge ou à décharge, ils sont tous des témoins…Il est donc dans l’intérêt de tous les citoyens de la Côte-d’Ivoire de pouvoir suivre les débats. Tout le monde doit bien comprendre que les hypothèses et les spéculations à propos de l’identité des témoins ne profitent à personne. Et cela peut pousser la chambre à prendre la décision que les débats soient à huis clos partiel ou à huis clos…La chambre s’attend donc à ce qu’on mette fin à toutes ces hypothèses […]

HCO

connection

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment