11232017Headline:

CPI /Après les allégations de « Mediapart Le procureur Fatou Bensouda se prononce enfin sur le cas Gbagbo/Ce qu’elle dit

Côte d’Ivoire: Pour Bensouda, les allégations de « Mediapart » n’atténuent en rien la gravité et la sévérité des accusations contre Gbagbo

« Les allégations rapportées par les médias – sans préjuger de leur exactitude – n’atténuent en rien la gravité et la sévérité des accusations de crimes contre l’humanité auxquelles M. Laurent Gbagbo doit répondre, eu égard au rôle qu’il a joué lors des violences postélectorales survenues en 2010 et 2011 en Côte d’ivoire », tels sont les propos tenus par la procureure Fatou Bensouda dans les colonnes du media d’Etat ivoirien « Fraternité Matin », en réaction aux révélations du site d’investigation « Mediapart » , concernant le transfèrement de l’ex chef d’Etat Laurent  Gbagbo à la Cour Pénale Internationale (CPI) en novembre 2011.

Le media français révélait que la  CPI avait procédé d’alors d’un complot ourdi par des diplomates français, en collusion avec le pouvoir Ouattara en Côte d’Ivoire et son prédécesseur, Luis Ocampo Moreno, pour transférer ce dernier à la Haye.

Poursuivant la Gambienne a indiqué que, « ni même les éléments de preuve recueillis en toute indépendance par le Bureau, lesquels continuent d’être présentés devant les juges de la Cour, encore moins l’équité du procès en cours dans lequel sont examinées ces accusations », ne pouvait jeter un discrédité sur le procès, avant d’ajouter.

« Au vu des dispositions du statut de Rome, l’accusé est présumé innocent, tant que sa culpabilité n’est pas établie au-delà de tout doute raisonnable et il a droit à une procédure totalement régulière. C’est à l’accusation qu’il incombe de convaincre les juges de la Cour de la culpabilité de M. Gbagbo. »

Donatien Kautcha Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment