01212017Headline:

CPI /Après l’intervention de Blé Goudé :Ce que Cuno Tarfusser ,le Juge-président a dit…

juge bertrand cpi

« Merci beaucoup. Merci à la défense de M. Blé Goudé pour aujourd’hui. Merci à l’ensemble des parties. Nous avons entendu. Donc, nous avons beaucoup appris concernant la Côte d’Ivoire, sur la situation politique ».

C’est la réaction que le juge président de la Chambre de première Instance I de la Cour pénale internationale (Cpi), Cuno Jakob Tarfusser a eue, mardi 2 février 2016, juste après l’intervention de Charles Blé Goudé à La Haye. Il venait d’écouter le co-accusé de Laurent Gbagbo qui a parlé pendant près de 50 minutes (quand on prend en compte le temps des projections vidéos).

Après ces commentaires, Cuno Tarfusser a annoncé le calendrier de ce mercredi 3 février. « Demain (aujourd’hui mercredi, Ndlr), nous allons passer à une autre partie, à savoir les témoignages, les dépositions. Et, je ne peux que rassurer tout un chacun, à l’intérieur comme à l’extérieur du prétoire, en (…disant) que cette chambre portera attention aux charges et aux éléments de preuves qui seront présentés par l’ensemble des parties que nous évaluerons de notre mieux de la façon la plus indépendante possible », a souligné le juge président. « Ce faisant, nous serons guidés par les principes généraux que nous prenons très au sérieux et auxquels j’ai fait référence dans mon discours d’ouverture », a rappelé l’Italien, Cuno Tarfusser. Et de rendre des décisions. Il a notamment accepté que les dépositions témoins P 441 et P 398 se fassent par vidéoconférence conformément à la requête de l’accusation. « L‘accusation a demandé que les dépositions pour les témoins 441 et 398 se fassent par vidéo. Les défenses de Gbagbo et Blé Goudé se sont opposées (…). Le greffe a accepté, les installations sont faites. Le greffier a dit qu’il est possible d’entendre le témoin par vidéoconférence. Cela ne va pas à l’encontre de l’équité du procès. Toutes les dispositions ont été prises…Conformément au statut et aux règles, la chambre a donné droit à la requête de l’accusation », a tranché le juge-président.

Pour la protection des victimes et des témoins -témoignage sous forme de liaison vidéo, de déformation de la voix et de foutage…-, « des mesures de soutien particulier seront rendues », a précisé Cuno Tarfusser. Qui a décidé ceci : « Et, de ce fait, pour la durée du procès, il est demandé, aux parties de prendre contact avec la section de protection des victimes et des témoins et de notifier à la chambre et aux participants, les mesures de protection demandées, et de l’évaluation favorable de la section de protection des victimes et des témoins, suffisamment à l’avance, avant le moment où ces mesures doivent être mises en place, afin également de permettre aux parties n’ayant pas la demande, de faire leurs observations de nature particulière à cette affaire, lorsque cela est approprié, en conformité avec la règle 87 D D ».

Sylla Arouna

soir info

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment