10202020Headline:

CPI / Brédou M’bia, la vérité sur ses déclarations….

 

L’ex patron de la police nationale de côte d’ivoire, Brédou M’Bia avait formellement démenti sa présence sur la liste des témoins de Fatou Bensouda. Selon ses propos rapportés par les médias ivoiriens dans leurs dépêches datées du mois de février 2016, il a soutenu que ” La cpi ne l’avait jamais appelé”. Mais aujourd’hui entre la parole et les actes, le fossé se creuse.

Brindou M’Bia, ex-Directeur général de la Police nationale est effectivement entendu depuis hier, mercredi 15 février 2017 par la Cour pénale internationale (CPI) en qualité de témoin.

Cet ancien patron de la police nationale avait inspiré à l’ex-président le thème de la défense d’une identité nationale et républicaine. Il a été reconduit dans son fauteuil de directeur de la police national après la prise du pouvoir du président Ouattara. En février 2016, soit un an avant son témoignage, Brédou M’Bia avait formellement démenti sa présence sur la liste des témoins de Fatou Bensouda. Et ce, bien que son nom ait été divulgué involontairement par la Cour. « Je ne suis pas invité à la CPI. Ils ne m’ont jamais appelé, avait-t-il martelé au quotidien L’Inter, les gens de la CPI. Les gens racontent beaucoup de choses, mais je ne suis pas au courant de ce que je dois aller témoigner à la CPI. Je suis à Abidjan, et personne ne m’a appelé. Donc, je n’ai rien à dire là-dessus, puisque c’est une affaire dont je ne suis pas au courant ». Le discours avait été rapportée par la presse ivoirienne et sur le web.

Comme souvent dans ces cas-là, les réactions des internautes sur les réseaux sociaux sont nombreuses et l’indignation est générale. Là où l’affaire prend une tournure toute particulière, c’est lorsque d’anciens tweets, gênants dans ce cas précis pour l’ex DG, viennent étayer les sarcasmes et amplifier la vindicte populaire.

Yoboué Anicet

Comments

comments

What Next?

Related Articles