09262017Headline:

CPI /Depuis sa cellule Scheveningen / Blé Goudé prépare un coup dans le dos de Gbagbo

gbagbo ble

Charles Blé Goudé est poursuivi actuellement par la Cpi pour crimes contre l’humanité.

Charles Blé Goudé, disciple de Laurent Gbagbo, et leader adulé de la jeunesse proche de l’ancien président ivoirien, préparerait-il quelque chose depuis sa cellule de Scheveningen ?

En tout cas, l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique (J.A.) le croit bien. Dans sa livraison de cette semaine, le confrère écrit, dans sa rubrique ”Confidentiel”, que le président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep) se prépare pour un retour triomphal. Il rêverait même « d’un rôle politique de premier plan en Côte d’Ivoire ». Selon le confrère, après avoir sorti, le 24 mars 2016, un livre intitulé ”De l’enfer, je reviendrai”, l’ex-ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo s’emploierait à dynamiser son parti, le Cojep, « qui a déjà fait savoir qu’il présenterait un candidat à la présidentielle de 2020 ». On apprend aussi dans cette parution, que le Cojep multiplierait les contacts -par téléphone ou par le biais de ses Porte-parole- avec de jeunes responsables politiques, toutes tendances confondues, dans la perspective du prochain congrès de ce parti. Pour l’hebdomadaire, cette stratégie « d’ouverture » pourrait ne pas plaire à Laurent Gbagbo, prédisant des « discussions animées » à La Haye.

Joint par téléphone, lundi 4 avril 2016, dans la soirée, le président du Conseil de contrôle, de discipline et de l’éthique du Cojep, Dr Patrice Saraka, a exprimé son étonnement. « C’est surprenant ! », a-t-il lancé. Avant d’ajouter : « Pour préparer un congrès, on n’a pas besoin de multiplier des contacts, de surcroît des contacts de personnes qui ne sont pas de notre bord. À ma connaissance, le Cojep n’a pas besoin de congrès en vue. On sort d’un congrès il y a un an, et notre priorité est d’aller au contact de nos militants ». Il a annoncé dans la foulée que son parti organisera, le samedi 16 avril 2016, une double cérémonie : sa rentrée politique et l’inauguration de son nouveau siège. « Vous voyez que les perspectives sont bien dessinées », a-t-il déclaré, indiquant que le Cojep, comme tout parti politique, aspire à être « respecté et crédible au plan national et international ». Selon ce bras droit de Charles Blé Goudé, s’organiser pour rentrer au pays serait la chose la plus normale pour lui. « C’est le leader de notre génération. Il s’organise bel et bien pour les défis à venir. Comment est-ce que le fait que le Cojep s’organise en multipliant des contacts, peut créer des brouilles entre Laurent Gbagbo et Blé Goudé ? », s’est-il interrogé, notant qu’il serait faux de dire que le leader du Cojep prépare quoi que ce soit contre son mentor.

Hervé KPODION

linfodrome.com,

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment