10162017Headline:

CPI : « Laurent Gbagbo sera probablement libéré », ce que dit Jeune Afrique

Ce lundi 24 avril, le procès conjoint de Gbagbo et Blé Goudé reprendra à la Cour pénale internationale (CPI). En marge de ce procès, François Soudan, Directeur des rédactions, de l’hebdomadaire Jeune Afrique, a faits des confidences concernant la probable libération de l’ex-chef d’Etat ivoirien. Il a révélé, ce dimanche 23 avril sur les ondes de RFI que le juge principal de ce procès s’est dit favorable, à la libération conditionnelle de Laurent Gbagbo.

La libération de Laurent Gbagbo, l’ex-Chef d’Etat ivoirien, tant espérée par ses partisans, semble se rapprocher de la réalité. Le directeur des rédactions de Jeune Afrique, a faits des révélations sur cette libération qui se dessine. Hier, dimanche 23 avril, François Soudan s’est confié au micro de la Radio France Internationale (RFI). Selon lui, Gbagbo a de nombreuses chances de sortir de la prison de Scheveningen à La Haye.

« Il a eu, comme vous le savez, 11 demandes de liberté conditionnelle qui ont été rejetées. La prochaine pourrait être la bonne. Il y a dedans une possibilité, même s’il convient de ne pas se faire d’illusion. Vous savez que cette démarche, qui a été entamée par quatre chefs d’Etats d’Afrique de l’Ouest auprès du président français, François Hollande pour qu’il s’intéresse au cas Gbagbo, prend plus de temps », a déclaré François Soudan sur RFI.

Il a tenu à rappeler que pour la première fois en mars dernier, un juge de la Cour, qui n’est autre que le juge principal, avait penché en faveur de la libération de Laurent Gbagbo. Pour ce faire, l’ex-président ivoirien devrait se trouve un point de chute dans l’espace Schengen (Europe). Car, celui-ci doit continuer à suivre son procès. Les villes comme Rome (Italie) ou encore Berlin (Allemagne) se sont proposé prête à accueillir l’ex-Chef d’Etat détenu à La Haye.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment