04242017Headline:

CPI : Le témoignage du général Mangou qui inquiète les deux camps/ce qui se passe

Après le témoignage du général Kassaraté, ex-Commandant supérieur de la Gendarmerie, à la Cour pénale internationale, au cours du procès de Gbagbo et Blé Goudé, c’est le tour de Philippe Mangou. L’ex- chef d’Etat-major des armées, se présentera à la barre des témoins à partir du lundi 27 mars prochain à La Haye. Le général a promis de faire le grand déballage. Une décision qui fait trembler las deux camps. Car Mangou était dans le secret des dieux lors de cette crise postélectorale de 2011.

L’ex-chef d’Etat-major des Armées ivoiriennes, sous Laurent Gbagbo sera le prochain témoin du procureur de la CPI. Le Général Philippe Mangou, actuel ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Gabon succèdera à Kassaraté à la barre des témoins, dès le lundi 27 mars, prochain.

Dans une vidéo, le général Mangou, avait donné un aperçu de son témoignage. Il promet faire le grand déballage devant les juges de la CPI. Cette décision lui a valu des menaces de la part de l’ex-galaxie patriotique. Car, dans cette vidéo, il a affirmé avoir demandé au chef de l’Etat de faire l’économie d’une guerre inutile, qu’il allait perdre de toute façon. Ce, au regard de la taille de l’armement disponible de l’adversaire. Il révèle que ce conseil a été rejeté et il a dû lui-même se réfugié à l’Ambassade de l’Afrique du Sud.

Le témoignage de Mangou à la  CPI, risque d’enfoncer encore plus l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo et Blé Goudé. Il pourrait mettre sur la table des révélations qui n’avaient encore jamais été faite devant les juges de la CPI. Le parti politique du Laurent Gbagbo, le Front populaire ivoirien (FPI), dit être serein car, il croit à la liberté d’esprit du Général Mangou.

De l’autre côté, il y a également de la crainte, car Philippe Mangou est celui qui a dirigé l’ « Opération dignité ». Celle-ci qui a suscité la destruction de toute la flotte de l’Armée ivoirienne, par la Force Licorne (Armée française). Mangou pourrait éclaircir cette histoire et enlever le doute dans la tête des ivoiriens.

En outre, le général, ex-Chef d’Etat-major des armées, pourrait également faire des révélations sur les tueries de femmes d’Abobo et celles perpétrées par l’Escadron de la Mort. La vérité sur les enlèvements et l’assassinat des expatriés du Novotel (actuellement devant la cour à Abidjan) pourrait être connue.

Mangou pourrait éclaircir la lanterne des juges de la CPI sur tous les évènements qui ont lieu lors de la longue crise qu’a connu la Côte d’Ivoire. Pour être franc, ce témoignage devrait faire trembler les deux camps, car Mangou était dans le secret des Dieux et des armées lors de cette crise.

Christ Boli

 

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment