03292017Headline:

CPI: Les points du procès du 29 Juin / lors de l’ interrogatoire ,N’Guessan n’a pas souvenance de beaucoup de choses..

Joel N'Guessan2

Côte d’Ivoire: Au 3ème jour de son témoignage, Joël N’Guessan n’a pas souvenance de beaucoup de choses lors de son interrogatoire par la défense

Le porte-parole du Rassemblement Des Républicains (RDR), Joël N’Guessan était ce mercredi à son troisième jour de témoignage dans l’affaire, qui oppose la procureure Fatou Bensouda à Laurent Gbagbo  et Charles Blé Goudé. Pour l’audience du jour, place a été donnée à la défense pour l’interrogatoire du témoin.

C’est d’abord Me Emmanuel Altit avocat de Laurent Gbagbo qui a ouvert la foire aux questions, notamment sur les sujets de la marche du G7 en 2004 ; Les accords de Linas Marcoussis ; Son arrivé au Golf hôtel etc… .

Celui qui s’est présenté comme le directeur de campagne de Ouattara dans la région du Iffou en 2010, a indiqué sur le point de la marche qu’il ne pouvait affirmer si elle avait été interdite ou pas et n’avait pas souvenance du nom du ministre de l’intérieur à l’époque.

« Le président Gbagbo  a réquisitionné l’armée. Je ne peux pas vous dire si la marche a été autorisée ou interdite, sauf le plateau a été déclaré zone rouge », a –t-il dit avant d’ajouter. « Je n’ai pas souvenance du ministre de l’intérieur lors de la marche de mars de 2004.» A la question de savoir si, il était sur les lieux, le transfuge du PDCI, FPI, MFA a souligné ceci : « J’étais à la Riviera le jour de la marche. Je n’ai pas vu les hélicoptères bombardés les militants. Mais nous avons eu les témoignages à Abobo et Anyama. Les rapports ont aussi confirmé cela. »

L’ex ministre des Droits de l’Homme a aussi revélé que c’est Henri Konan Bédié qui avait suggéré la désignation des rebelles, par le nom « Forces nouvelles », lors des accords de Linas Marcoussis en 2003.

« C’est Bédié qui a suggéré l’appellation Forces Nouvelles à Linas Marcoussis », a –révélé, l’homme qui dit s’être retrouvé à cette table ronde, sur invitation de son ami Innocent Anaky Kobenan.

« C’est mon Anaky qui m’a invité à l’accompagner en France. Une fois là-bas, il m’a informé qu’il fallait une place de plus pour le MFA, c’est comme ça je me suis retrouvé à la table ronde de Marcoussis », a-t-il informé.

Joël N’Guessan dit avoir mis pied pour la première fois les pieds à Golf Hôtel Q.G. de campagne du RHDP, lorsque Damana Pickass a déchiré les feuilles des résultats du second tour des élections.

« Je suis allé pour échanger avec les amis sur la stratégie à mettre en place », a –t-il- déclaré.
Mais là où le porte-parole du parti au pouvoir, va le plus s’illustrer, c’est quand arrivera le tour d’interrogatoire de Me O’she.

L’avocat de la défense se servira du livre du concerné qu’il dit avoir écrit en 2007 pour le « cuisiner ».

Ce qu’il dit à la barre est en contradiction avec ce qu’il a écrit dans son livre, mais visiblement sûr de lui, il finira par envoyer cette réplique à la défense.

« J’ai écrit le livre en 2007 et j’ai fait mon entrée au Rdr en 2008. J’assume pleinement tout ce qui est contenu dans mon ouvrage, édité, je ne l’ai pas encore publié et ma position d’aujourd’hui n’est pas influencée par mon entrée au Rdr », a –t-il rétorqué à la défense, qui n’en revenait pas que le témoin, remette en cause tout ce qu’il a librement écrit dans son livre avant son entrée au mouvement politique fondé en 1994.

Au passage, Joël N’Guessan a beaucoup souligné ne pas avoir souvenance par moment sur un ton « grave », si Gbagbo  a appelé les ivoiriens au calme depuis Paris après la signature des accords de Marcoussis, ainsi que l’armée.

Il ne se souvient non plus aussi si, les rebelles avaient proposé Henriette Diabaté à la Primature et ne pense pas avoir eu échos sur ce qui se tramait, à la signature des desdits accords.

Le procès reprend jeudi avec toujours l’interrogatoire de Joël N’Guessan par la défense de Laurent Gbagbo  et Blé Goudé.

Donatien Kautcha Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment