12192018Headline:

CPI: Les preuves de l’accusation ne sont pas solides selon l’avocat de Gbagbo!

L’Avocat principal de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo poursuivi à la Cour pénale internationale pour crime contre l’humanité, Me Emmanuel Altit a qualifié lundi, le dossier de l’accusation contre son client de “vide”, à la reprise du procès Gbagbo et de Charles Blé Goudé à la Haye.

“L’enjeu c’est la liberté d’un homme présumé innnocent a affirmé Me Altit devant les jures en qualifiant de “vide” le dossier du procureur et de l’accusation contre Laurent Gbagbo.

Pour Me Altit “le narratif de l’accusation n’a pas de statut de preuve” contre son client, car pour lui, jusqu’à preuve du contraire,”rien de solide n’a pu être apporté” contre Laurent Gbagbo après le témoignage de plusieurs témoins.

Interrompu depuis le 03 octobre dernier, le procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, jugés depuis janvier 2016 pour “crimes contre l’humanité”, a repris lundi.

Rappelons que le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) avait demandé aux juges, de ne “pas faire droit” à la requête des avocats qui demandent l’arrêt du procès pour “insuffisance de preuves et l’acquittement de leurs clients”.

Le procureur James Stewart avait souhaité que le procès se poursuive “jusqu’à son terme” pour déterminer “la culpabilité ou l’innocence”, de MM. Gbagbo et Blé Goudé, rejetant les arguments de la défense.

La représentante légale des victimes Paolina Massida a soutenu ces “arguments” de l’accusation à “l’exception de l’abandon” de deux charges contre Blé Goudé, estimant que “les victimes se sentiront trahis si le procès ne se poursuit pas”.

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment