12172018Headline:

CPI: Me Jennifer Nahouri expose le parti pris d’Epiphane Zorro Bi Ballo.

Le procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé a repris en trombe, ce lundi 12 novembre, avec les plaidoiries des avocats des deux Ivoiriens. Durant son temps de parole, Me Jennifer Nahouri a tenté de casser l’une après l’autre les arguments du procureur, faisant une lucarne spéciale sur (l’ancien) magistrat Epiphane Zorro Bi Ballo

Lors de l’audience de confirmation des charges contre Charles Blé Goudé, le monde entier découvrait Epiphane Zorro Bi Ballo auprès de Me Paolina Massida, représentante légale des victimes, en qualité d’expert indépendant de la Cour pénale internationale (CPI). Aussi, le 2 octobre 2014, à la clôture des audiences, Charles Blé Goudé a tenu à mettre à nu la partialité de l’ancien juge de Dimbokro qui est d’ailleurs un militant engagé du Rassemblement des républicains (RDR, au pouvoir).

De même, pendant son plaidoyer, ce lundi 12 novembre 2018, Me Jennifer Nahouri est revenu sur le cas de Zorro Bi Ballo, qui est, selon elle, trop proche du pouvoir d’Abidjan pour prétendre être indépendant dans ce procès qui dure maintenant plusieurs années.

Me Jennifer Nahouri évoque le cas Zorro Bi BalloUn mot sur le Mouvement ivoirien des droits humains (MIDH). Cette association a été créée en 2000 par Epiphane Zorro Bi Ballo et Ibrahim Doumbia.

Qui est Epiphane Zorro Bi Ballo ?

Il est de notoriété publique qu’Epiphane Zorro Bi Ballo est celui qui a signé le certificat de nationalité ivoirienne d’Alassane Ouattara. Et qu’il est un proche d’Alassane Ouattara et du rebelle Zacharia Koné.

En 2012, après la crise, il a été nommé par Alassane Ouattara Directeur général de l’Agence de la coopération francophone. La même année, il avait tenté de se présenter comme candidat RDR aux élections à la Mairie de Sinfra.

En 2014, à l’ouverture de l’audience de confirmation des charges dans l’affaire Charles Blé Goudé, la représentante des victimes présentait Epiphane Zorro Bi Ballo comme « notre expert juridique basé en Côte d’Ivoire ».

Il a ensuite quitté l’équipe de la RLV (Représentante légale des victimes, Ndlr) en 2015, et depuis lors, il a été nommé en 2016 Directeur des affaires juridiques et consulaires au sein du ministère des Affaires étrangères.

En 2017, il est nommé Secrétaire national du RDR au renforcement des capacités. Il est aujourd’hui Secrétaire général adjoint du RDR chargé des droits humains.

Le MIDH a donc été créé par un proche d’Alassane Ouattara, un militant du RDR. Cette information est importante puisque les membres du MIDH ont joué le rôle d’intermédiaires entre les victimes potentielles et VPRS. Plus précisément, des membres du MIDH ont aidé des victimes à remplir leur demande de participation.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment