01202017Headline:

CPI Procès à la Haye: Sam l’Africain tout feu toute flamme fait des révélations sur des témoins de Gbagbo

sam l'africain 1

Procès à la Haye: Sam l’Africain fait des révélations sur des témoins

Sa mise en garde à Abou Drahamane Sangaré

Sam Mohamed Jichi dit Sam l’Africain était tout feu tout flamme, samedi 9 avril 2016, au cours d’un meeting à la place Cp1 de Yopougon Sicogi.

Le président de la Nouvelle alliance de la Côte d’Ivoire pour la paix (Nacip) a parlé pendant plus de 45 mn. Le témoin clé du procureur de la Cour pénale internationale (Cpi) a livré des noms de personnes qui iront témoigner à La Haye dans le cadre du procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. À l’en croire, l’ex-député de Yopougon, Williams Attéby, Koné Boubakar, le porte-parole du camp Sangaré, l’ex-ministre Alcide Djédjé et l’ex-conseiller de Laurent Gbagbo, Doua Camille, pour ne citer que ceux-là, sont des témoins dans ce procès. Sans préciser s’ils témoigneront à charge ou à décharge. « Je vais dire les noms des gens. Le député Williams Attéby même est là (il était présent au meeting), c’est un témoin. Koné Boubakar lui-même est témoin. Alcide Djédjé est témoin. Doua Camille est témoin. Ils étaient tous au palais avec Gbagbo », a révélé Sam l’Africain. Il a soutenu que le Général Philippe Mangou, annoncé comme témoin à la Cpi, ne dira pas des choses pour incriminer Laurent Gbagbo. « Quand on vous dit que le Général Mangou s’en va témoigner contre Gbagbo, c’est faut ! Ce que moi j’ai dit, il ne peut pas dire autre chose », a-t-il indiqué, ajoutant que l’ex-chef d’état-major des Forces de défense et de sécurité (Fds) avait informé l’ex-président que la guerre était perdue d’avance à cause du rapport inégal des forces sur le terrain. Il a repété ce qu’il avait dit au prétoire, à la Cpi, à savoir que Laurent Gbagbo a été « pris en otage » par certains de ses proches dont « Simone Gbagbo, Abou Drahamane Sangaré et Koné Boubakar ». Selon l’orateur, Laurent Gbagbo était d’accord avec les clauses de l’accord d’Addis-Abeba qui stipulait que l’ex-président et son rival Alassane Ouattara devaient désigner 15 ministres chacun pour former un gouvernement d’union « pour éviter la guerre ». « Quand ils sont revenus, Gbagbo a trouvé que c’était la meilleure solution pour sortir de la crise, pour éviter la guerre. Mais c’était mal connaître son entourage. Le discours que Gbagbo devait faire et qu’il n’a jamais fait, c’était lié à l’accord d’Addis-Abeba. Il voulait se retirer et demander pardon aux Ivoiriens », a déclaré Sam l’Africain, révélant qu’il en a été empêché. Il a mis en garde Abou Drahamane Sangaré, le menaçant de le poursuivre en justice. « Je lui donne un mois pour partir à la Cpi. S’il n’est pas parti, je vais le poursuivre en justice parce que j’ai les preuves qu’ils ont séquestré Gbagbo, ils l’ont empêché de se retirer et puis il y a eu des morts. Je lui donne un mois, sinon je vais le poursuivre et je ne vais pas le rater », a asséné le président de la Nacip. Par ailleurs, il a expliqué son soutien à Pascal Affi N’Guessan dans la crise au sein du Front populaire ivoirien (Fpi), ”massacrant” au passage Michel Gbagbo, Koné Boubakar, Abou Drahamane Sangaré, Marie-Odette Lorougnon, Justin Katinan Koné et tout le camp Sangaré. Cependant, il a appelé à la réconciliation entre Affi N’Guessan et Abou Drahamane Sangaré pour faire revenir Laurent Gbagbo au pays. « Si on n’est pas uni, on ne pourra pas aller chercher Gbagbo. Aujourd’hui, il ne s’agit pas de Sangaré ou d’Affi, il s’agit de Laurent Gbagbo. Chefs (plusieurs chefs traditionnels et de communauté étaient présents, Ndlr), réunissez-vous, attrapez Affi et Sangaré, mettez-les dans une maison, qu’ils règlent leurs problèmes parce qu’il s’agit de Gbagbo. Les Ivoiriens ont soif de le revoir. Ils doivent s’entendre, demander pardon et trouver une solution. Au lieu de ça, ils font palabre pour des postes de ministre ou de directeur. Moi j’ai déjà sauvé Gbagbo, c’est fini. C’est leur tour », a-t-il dit, annonçant une marche à Yopougon le 21 mai 2016.

Hervé KPODION

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment