01212017Headline:

CPI /Procès Gbagbo et Blé Goudé/ Le procureur Mc Donald concède: «Nous avons commis une erreur»

gbagbo-ble

La phase du contre-interrogatoire a vu la capitulation du substitut du procureur, le Canadien Eric Mc Donald, qui a fait un aveu de de taille sur la manière dont se déroule le procès. C’était le 6 septembre dernier, après le contre-interrogatoire des avocats de Blé Goudé mené la veille, le 5 septembre.

«Nous avons remarqué que nous avons commis une erreur qui a été remarquée par un de nos confrères de l’équipe de la défense de M. Blé Goudé. Donc, nous allons nous y intéresser ce matin et nous déposerons un corrigendum ou une rectification soit oralement ou par écrit, maintenant que nous avons un aperçu du programme qui nous attend», a confessé Mc Donald le 6 septembre, avant même le début du contre-interrogatoire de Me Emmanuel Altit.

L’adjoint de Bensouda venait ainsi de reconnaître un vice de procédure dénoncé par la défense de Blé Goudé quant à l’ordre de passage des témoins de l’accusation. A cet effet, le juge-président, l’Italien Cuno Tarfusser, a pris fait et cause pour la défense en demandant à Mc Donald de pas faire obstruction au bon déroulement de la procédure. Une chaude empoignade entre le juge-président et le substitut du procureur. « Si la déposition du témoin actuel (Ouattara Obiendiéré, ndlr) n’est pas terminée, nous continuerons. Sinon, ce sera la déposition du témoin 501. J’espère que nous pourrons terminer vendredi après la pause-déjeuner dans la mesure du possible. Voilà, c’est pour vous donner un aperçu de la situation. Cela devrait être possible parce qu’il s’agit d’un témoin qui va déposer en vertu de l’article de la règle 68.3 », a déclaré Cuno Tarfusser, en réponse aux  déclarations de Mc Donald.

Ce dernier est encore revenu à la charge en demandant au juge-président de permettre que le témoin 414 fasse sa déposition avant celle du témoin 501. « Je souhaitais me prononcer au sujet de la demande présentée pour les mesures de protection dans le prétoire,  demandé au nom du témoin 414 et non du 501 », a plaidé Mc Donald. Le juge-président a rejoint la défense en s’opposant de manière catégorique au substitut du procureur. « De toutes les façons, le témoin 414 va déposer après le témoin 501. Donc, à la reprise, nous avons un certain temps pour statuer» a tranché Cuno Tarfusser. Ce revers du bureau du procureur est une autre victoire à mettre à l’actif de la défense.

Anel’G

autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment