05242017Headline:

CPI: Quel sort pour Kassaré, devenu temoin à décharge? Ce qui se passe

 

Il était un des témoins clés de la procureure Fatou Bensouda. Mais après son témoignage presqu’à décharge devant les juges de la CPI, l’ancien commandant supérieur de la gendarmerie nationale, Edouard Kassaraté Tiapé, risque gros pour la suite de sa carrière professionnelle.

Pendant une semaine, soit du mercredi 08 au jeudi 16 mars 2017, Edouard Kassaraté a été auditionné en tant que 39è témoin dit P11, dans l’affaire la Procureure contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Son témoignage intervient après celui du Général Brindou M’BIA, ex-Directeur Général de la Police au moment de la grave crise post-électorale de 2010-2011. A la barre, l’ex-Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale n’aura rien dit qui prouve la culpabilité de Laurent Gbagbo. Au finish, le Général a été aperçu comme un témoin qui aura le plus servi la défense plutôt que l’accusation.

« Durant ces six jours à La Haye et cette déposition tant attendue, Edouard Kassaraté, témoin à charge qui devait être clé pour le procureur, aura plutôt servi la défense. Une défense dont la stratégie a notamment été de démontrer à quel point la gendarmerie ivoirienne était une structure exsangue car sous dotée, et de questionner cet ancien haut responsable des FDS sur les agissements des ex-rebelles et du Commando invisible. Le général Kassaraté, qui a très souvent regardé Laurent Gbagbo pendant l’interrogatoire de l’accusation, n’aura pas témoigné contre lui », relate un confrère en ligne.

De quoi réjouir l’organisation pro-Gbagbo dénommée FIDHOP (Fondation Ivoirienne pour l’observation et la surveillance de la Démocratie, des Droits de l’Homme et de la vie Politique).

Soir Info / David YALA

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment