05272017Headline:

CPI / Témoignage de Sam l’Africain / les internautes réagissent…

sam l'africain 1
LU pour vous quelques commentaires
Félix Tohe ·

Université d’Abidjan
J’ai admiré le calme avec lequel ce monsieur à répondu du substitut du procureur, bras juridico-politique de quelques obscures officines internationales dont le but avoué est d’écraser, d’une manière ou d’une autre les leaders africains qui se trouvent sur le chemin de leurs intérêts. A certains moments, j’avais l’impression qu’il se moquait un peu du sieur Mac Do avec sa propension à reposer les mêmes questions. L’interrogatoire était tellement ennuyeux que Sam en avait sommeil. Là où il y a la vérité, il n’y a pas de balbutiement. Quelques questions me taraudent cependant: Comment notre Sam national se serait-il comporté s’il devait témoigner à visage et voix criptés? Avec 100 millions dans la poche? A-t-il rendu cet argent à son propriétaire, étant donné qu’il n’est plus dans la position souhaitée par ceux qui l’ont commandité?
J’aime · Répondre · 3 h
Marie Koukou ·

Portes-Lès-Valence, Rhone-Alpes, France
Je suis désolée
Sam Kéhi a dit la vérité rien que la Vérité.
C’est ‘Garçon”. Il témoigne à visage découvert. Quelle courage! Mes respects à cet ivoirien. Un VRAI ivorien! Son accent de l’OUEST dont il porte le splendide constume ..son vocabulaire…Mais Sam c’est un vrai ivorien séduisant!
Pourvu qu’il tienne la logique de ses déclarations qui ont du sens. Je ne savais pas que c’est un proGbagbo. J’ai douté de ses capacités et de sa loyauté en tant que Patriote.

Le problème : que fait-il avec Affi N’guessan? Il faut qu’il soit avec Sangaré!
Finalement, SAM KEHI nous a fait HONNEUR, nous ivoiriens victimes de la barbarie de cette communauté dite ”internationale ” réduite à ce …ce …Sarkozy, et de la cruauaté de Dramane
”Mea culpa mea maxima culpa” moi qui le qualifiait de traitre. …

Je suis désolée de l’avoir traîté de ”traître”. Je retire ce mot sale contre lui.

Bisous, pleins pleins de bisosus …. à SAM KEHI de moi et ma famille.

J’aime · Répondre · 2 · 45 min · Modifié
Pierre Akossia

Eric McDonald s’autorise à dire que les déclarations de Sam l’Africain ne sont pas conformes au transcrit.

Pourtant Sam l’Africain a bien dit à McDolnal qu’il est venu dire sa vérité, et qu’il ne fait pas parti des témoins qu’on achète. McDonald doit comprendre cette transcription.

McDonald aurait souhaité que Sam l’Africain donne la même définition du slogan de campagne du président Laurent Gbagbo que lui. Il a mis son doigt dans l’oeil.

Ange Adiko ·

Travaille chez Abidjan
Hummm, il me semble que la cpi a changé de camp.aujourd’hui j’ai l’impression que le procureur posait des questions et des vidéos pour defendre gbagbo et montrer la grandeur politique de gbagbo ,et aussi pour mettre la France Afrique a nue.c’est questions n’étaient plus contre mr gbagbo mais pour le rétablir .je suis ce procès pour voir comment cette cpi sera humilier et discrédité.
J’aime · Répondre · 3 h
Toussaint Guié Bi ·

Université de Cocody
La cpi s est fourvoyé depuis le début de ce procès par cette irresponsable sortie de la procureur en disant qu’on était pas là pour savoir qui a gagné les élections . Mais en fin de compte je remarque que depuis ces jours-ci avec sam l africain les les questions des procureurs ne tournent qu’autour des élections,hier on l interrogeait sur les slogans de campagne”on gagne ou on gagne”et “y a rien en face” aujourd’hui c est l affaire de damana pickass au point que j’en arrive à une conclusion si on a été emmener á vouloir se taire sur les vrais résultats de ces élections de 2010 sûrement l accusation sait que Ouattara n’a pas gagné ces élections.

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment