09242017Headline:

CPI tout est melangé chez Gbagbo

 

 Gbagbo à la Haye pensif

Saccage au QG de Gbagbo

Le Quartier général de Laurent Gbagbo, siège provisoire du FPI a été attaqué hier, lundi 1er septembre 2014. Lors de cette attaque fait savoir Soir Info, « En pleine matinée hier, à Cocody : le QG de Gbagbo attaqué par un commando armé », livre le journal à sa Une. « Le Quartier Général (QG) de l’ancien président de la République, Laurent Gbagbo,  à Attoban, dans la commune de Cocody, a été attaqué, hier lundi 1er septembre 2014, par un commando muni d’armes blanches, de gourdins et de marteaux. Arrivés sur les lieux aux environs de 13 h à bord de deux (2) mini-cars appelés communément Gbaka, les «visiteurs indélicats » ont tout saccagé avant de piller la structure et emporter des ordinateurs portables y compris l’unité centrale du secrétariat. Ils n’ont pas manqué de briser, dans leur élan de casseurs, en mille morceaux, la grande photo portrait de l’ancien chef de l’Etat qui ornait la salle de réunion. Le personnel trouvé sur place a été dépouillé de tous ses biens après avoir été passé à tabac. L’ex-député de Nassian, Kouakou Kra, par ailleurs, responsable de l’administration, n’a pas échappé à la cohorte qui s’est rendue au QG de l’ancien chef de l’Etat ivoirien », fait savoir le quotidien.

Les ‘’anti-Affi’’ pointés du doigt

Cette descente musclée au siège du parti fondé par Laurent Gbagbo, certains quotidiens l’attribuent aux opposants à Affi N’Guessan. « La guerre des clans fait rage au FPI : les anti-Affi cassent tout », livre le journal à sa Une. « La crise au FPI s’enlise (…) Des militants mécontents ont investi hier, le quartier général de campagne de l’ex-chef d’Etat, Laurent Gbagbo, servant de siège provisoire au parti. Scandat des propos hostiles au président Affi N’Guessan, cette horde de militants furieux a fait irruption dans le bâtiment avant de tout casser », explique le quotidien.

Dans le même sens, Nord-Sud Quotidien indique que « la crise au FPI prend une autre tournure. Vitres brisées, photos éparpillées, chaises cassées, registres jonchant le sol, bureaux saccagées, matériels informatiques détruits, tel est le visage que présentait hier, l’ex-Qg de campagne de Laurent Gbagbo », écrit le journal.

La démocratie en danger

De leur côté, les journaux proches de l’opposition voient dans cette attaque un danger pour la manifestation de la démocratie en Côte d’Ivoire. « L’opposition en danger en Côte d’Ivoire : le siège du FPI saccagé, hier », livre à sa Une le journal. Selon le quotidien, cette situation est ‘’tout simplement triste’’. Le journal va plus loin en se posant la question suivante : ‘’qui se cache derrière cette attaque du siège du FPI ? ».

Quant à Lg Infos, il s’interroge sur la nature des motivations des agresseurs. « Grand banditisme ou militantisme exacerbé ? », se demande le quotidien qui indique que selon des sources, « des personnes de premiers rangs, du FPI seraient dans le viseur des agresseurs ».

Affaire Blé Goudé

Dans l’affaire la Procureure vs Charles Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI) où le leader de la galaxie patriotique est poursuivi pour plusieurs chefs d’accusation de crimes, L’inter fait savoir que ça ne (…) Lire La suite sur Linfodrome

Linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment