12172017Headline:

CPI : Un complot de Bensouda démasqué par le juge president Cuno /ce qui s’est vraiment passé hier au procès de Gbagbo et Blé

Hier jeudi 30 mars, l’audience du procès de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, à la CPI, le juge-président Cuno Tarfusser  a démasqué une combine du procureur. Le substitut du procureur, Eric Mcdonald a été désavoué par le juge-président, car son objection à une question de Me Altit au témoin Guiai Bi Poin a été rejetée.  L’avocat de l’ex-président Laurent Gbagbo souhaitait que le témoin divulgue le nom d’un fonctionnaire de l’Onu qui a formé des gendarmes ivoiriens en droit humanitaire.

Le Général Guai Bi Poin, présent à son troisième jour de témoignage à la CPI avait souhaité faire des révélations. Celles-ci n’étaient pas au gout du parti du procureur. Le substitut du procureur, Bensouda s’est opposé à une question de Me Altit à Guiai Bi Poin. Celle-ci, invitait le témoin à divulguer le nom d’un fonctionnaire de l’Onu qui a formé des gendarmes ivoiriens en droit humanitaire. Une objection qui a été rejetée par le juge.

Pour rappel, l’ex-Chef du Cecos avait mentionné le nom de l’onusien dans un courrier que le bureau du procureur a récupéré lors des enquêtes à Abidjan. Mais, le procureur a expressément biffé le nom du formateur onusien, selon parce qu’il veut protéger le nom de ce dernier. Evoquant pour motif la mort des onusiens, récemment au Congo.

« Nous sommes en droit ici. Je note encore une fois que quand il s’agit de l’Onu, Il y a une tentative de maintenir une forme d’obscurité sur les actions de l’Onu, des membres de l‘Onu », a déclaré l’avocat de Gbagbo en colère.

imatin

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment