06202018Headline:

CPI/affaire« 500 millions de Gbagbo au commando invisible »: Zakaria accuse Navigué qui craches ses vérités

La révélation, le lundi 2 octobre 2017, de l’ex Chef d’état major des Armées de Côte d’Ivoire, le général Philippe Mangou affirmant que l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo aurait remis la somme de 500 millions de Fcfa à Koné Zakaria pour tenter de déstabiliser les forces de l’ex rébellion de l’époque suscite des la polémique à Abidjan.

Joint par téléphone le mardi 3 octobre 2017 par Afrikipresse, Koné Zakaria aujourd’hui élevé au grade de Lieutenant-colonel au sein de l’Armée ivoirienne a eu la réaction suivante : «Les propos avancés par le général Mangou n’engagent que lui. Je n’ai rien à dire. Demandez à Konaté Navigué ». Aujourd’hui proche de Pascal Affi N’guessan, président du FPI, Konaté Navigué était à l’époque des faits un proche de Désiré Tagro cité par Philippe Mangou comme témoin et acteur de la transaction avec Koné Zakaria.

Joint également par téléphone, Konaté Navigué a eu la réaction suivante : «Je n’étais pas là. Je suis rentré hier (le lundi 02 octobre 2017) de voyage. Et à peine suis-je arrivé que quelqu’un m’a appelé pour me parler de ce problème. Quant à vous, comme c’est votre numéro qui est affiché, je vais vous rappeler ». Quelques instants après, n’ayant pas de retour de sa part, nous avons relancé nos appels. C’est alors qu’il finira par nous faire parvenir le sms suivant : «Suis à l’union africaine ( ?). Te rappelle». Par la suite il a écrit ceci sur son profil Twitter : « Pour la réponse au GL (général Mangou qui ne l’a pas cité mais a plutôt cité son mentor Tagro, NDLR) ne vous en fait (sic) pas. Je parlerai mais au rythme que les avocats du président Gbagbo auront voulu ».

Pour rappel, au cours de son interrogation menée par la défense de l’ancien président ivoirien, Philippe Mangou revenant sur l’existence du Commando invisible, dans la commune d’Abobo, lors de la crise postélectorale avait dit à la barre que Laurent Gbagbo avait accidentellement financé le commando invisible. Il avait expliqué ceci : « Le 7 décembre 2010, le dernier gouvernement du président Gbagbo a été mis en place. Trois jours plus tard, c’est à dire le 10 décembre 2010, le président m’appelle. Il me demande de venir le voir dans son bureau vers 15h30. Je trouve le président debout avec à ses côtés feu le Ministre Désiré Tagro. Et le président de me dire ceci : «-Tagro revient d’une mission du Togo où il a rencontré dans sa chambre d’hôtel Koné Zakaria (ex-seigneur de guerre de la rébellion des Forces nouvelles, tombé en disgrâce auprès de Guillaume Soro, en 2007, NDLR). Après avoir parlé avec lui, Koné Zakaria est d’accord, moyennant 500 millions de francs CFA (763 000 euros), en vue de s’acheter des armes, des munitions et autres, de désorganiser le dispositif des Forces nouvelles à l’Est de la Côte d’Ivoire. Je voulais que tu vois où Koné Zakaria peut commencer son action- ».

Claude Dassé

Afrikipresse.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment