06202018Headline:

CPI/Avant la reprise du procès, voici le message que Blé Goudé avait lancé aux Ivoiriens

Dans un texte posté sur sa page facebook, Blé Goudé a invité les Ivoiriens à la culture de la patience avant la reprise, lundi, de son procès conjoint avec l’ex-président, Laufent Gbagbo. Ci-dessous, l’intégralité de son texte titré ‘’Un fruit bien mûr ne pourrit jamais en l’air’’.

Aujourd’hui 06 novembre 2017, c’est la reprise des audiences. C’est toujours un réel plaisir pour moi d’assister en personne aux audiences, tellement elles m’apprennent énormément de choses sur mon pays et sur l’être humain dans ses variations selon les moments et les intérêts du moment.

Ce matin, c’est avec un espoir ferme en l’avenir que je me rends à la cours. Je sais et je reste convaincu qu’un jour viendra où cette situation que nous imposent les circonstances de la vie finira par prendre fin. Je dis bien un jour, je ne donne pas de date, cela me parait beaucoup plus responsable de le dire ainsi. Car dans cette société qui fait la promotion de la vitesse et de l’immédiat, nous voulons obtenir tout maintenant et tout de suite. Au lieu de nous adapter aux circonstances de la vie, nous voulons au contraire que ce soit elles qui s’adaptent à nous. Nous voulons donner des ordres à la vie. Et c’est cela la source de nos problèmes : on est impatient, on ne prend pas le temps d’attendre les bonnes choses et de laisser le temps au temps d’exercer son action salvatrice. Or quand on est patient, on se trompe rarement et on n’est jamais déçu. C’est pourquoi ce matin, je voudrais partager avec vous cette histoire que j’ai lue dans un document où Nelson Mandela enseignait les vertus de la patience. C’est l’histoire du soleil et du vent.

Le soleil et le vent se disputaient toujours le leadership de la force et de la puissance. Quand le vent se vantait d’être le plus fort et le plus puissant, le soleil répliquait immédiatement pour se présenter comme une force inégalable. Un jour, le lièvre leur propose une compétition qui pourrait les départager. Il leur dit : « un homme a l’habitude de passer par ici, toujours couvert d’un tapis pour se protéger contre le froid. Celui de vous deux qui réussira à obliger cet homme à se débarrasser de son tapis sera déclaré le plus fort. » Le vent et le soleil acceptent de se soumettre à cet exercice. Le jour J, il est 10H et l’homme arrive. Dès qu’il est arrivé, c’est le vent qui commence à souffler. Convaincu de sa force, le vent souffle, il souffle fort, très fort même, puis avec davantage de force, encore et encore, le vent souffle. Mais au fur et à mesure que le vent souffle avec violence, l’homme s’accroche à son tapis de peur que le vent ne l’emporte. Finalement, après plusieurs tentatives, malgré la force du vent, l’homme réussit à passer sans que le vent parvienne à le débarrasser de son tapis.

Vient ensuite le tour du soleil. Petit à petit, ses rayons commencent à chauffer le tapis de l’homme. Les rayons du soleil comment d’abord lentement puis s’intensifient au fil du temps. Au fur et à mesure que les rayons du soleil chauffent la chaleur qui frappe l’homme augmente. Arrive le moment fatidique où la chaleur produite à petite dose par les rayons du soleil devient insupportable. N’en pouvant plus, l’homme fini par se débarrasser de son tapis.

Ainsi, malgré sa force rapide et violente, le vent n’a pu réussir à débarrasser l’homme de son tapis. Par contre, lentement avec la chaleur de ses rayons qui s’est intensifiée au fil du temps, le soleil a fini par pousser l’homme à se débarrasser de son tapis. Finalement, le lièvre a déclaré le soleil vainqueur de la compétition.

MORALE : Bien que lente et longue, une méthode emprunte de patience peut s’avérer bien plus efficace que la force et la précipitation. Il vaut mieux être souvent lent que de se précipiter dans le seul but de paraitre le plus fort ou un décideur. Ce n’est pas dans sa rapidité que se trouve la valeur d’une décision mais dans son objectif ultime et dans le résultat produit. Comme le dit la sagesse africaines : « un fruit bien mur ne pourrit jamais en l’air. »

Bon début de semaine à tous.
Que Dieu nous garde

Charles Blé Goudé
Homme politique en détention préventive à La Haye
Ce lundi 06 Novembre, à 07H, avant de se rendre à la Cour.

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment