12162018Headline:

CPI:la visite de Koua Justin leader de la jeunesse du FPI chez Gbagbo livre des secrets

Koua Justin, leader de la jeunesse du Front Populaire ivoirien (FPI, parti de Gbagbo) a rendu visite en début d’année à l’ancien président ivoirien incarcéré à la Haye pour le remercier pour son “assistance” lors de son séjour à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca).

“Je devrais lui dire merci pour l’assistance qu’il m’a apportée pendant mon séjour carcéral. Il n’a cessé un seul instant de veiller à ce que je ne manque de rien : livres, vêtements, argent. Comme un Grand Maître, il m’a aidé à survivre dans ces lieux. Je devrais donc lui témoigner toute ma gratitude et toute ma reconnaissance pour ces gestes d’amitié à mon endroit. C’est ce que je suis allé faire”, a-t-il fait savoir dans un entretien à un quotidien ivoirien.

Koua Justin a été remis en liberté début novembre dernier après deux ans de passées à la Maca pour “discrédit sur décision de justice et trouble à l’ordre public”.

“Je m’honore de l’amitié que le Président Gbagbo m’a faite. Ce fut pour moi un grand honneur de le rencontrer et d’échanger avec lui à deux reprises. D’abord le vendredi 5 janvier 2018 de 13 heures à 16 heures 45 minutes et le samedi 13 janvier de 13 heures à 16 heures 45 minutes”, a-t-il ajouté.

Détenu depuis novembre 2011 à la Haye suite à la crise postélectorale qui a fait officiellement 3 000 morts, l’ancien président ivoirien est jugé à la Cour pénale internationale (Cpi) en compagnie de Charles Blé Goudé pour “crimes de guerre et crimes contre l’humanité”.

“Absolument”, a répondu Koua Justin à la question de savoir s’il a rencontré l’ancien ministre, avant d’expliquer : “le vendredi 5 janvier 2018, de 11 heures à 13 heures. J’ai eu une séance de travail fructueuse, très enrichissante avec cet autre grand homme, leader du Cojep. Nous avons abordé de nombreux sujets relatifs à notre marche commune, le temps était certes court, mais nous nous sommes compris. Lui aussi, m’a donné des orientations judicieuses par rapport à notre combat commun”.

autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment