03242017Headline:

CPI,Proces Gbagbo et Blé Goudé 23 sept à la barre le Colonel révèle avoir rencontré le bureau de Bensouda sur ordres de Paul Koffi Koffi

Paul-Koffi-Koffi-frci

Le commandant, chef du corps de la Garde Républicaine, le Colonel Edouard Kouao Amichia était ce vendredi à la Haye au second jour de son témoignage contre Laurent Gbagbo et Blé Goudé.

Après l’interrogatoire du substitut du procureur jeudi c’était autour de la défense ce vendredi de « cuisiner » le témoin de l’accusation.

Interrogé sur comment s’est faite la rencontre avec le bureau du procureur, l’ex commandant de la Garde Républicaine I de Treichville sous Laurent Gbagbo  a révélé que c’est sous les ordres de l’ex ministre délégué à la défense, Paul Koffi Koffi, qu’elle avait eu lieu en 2012.

« Mon premier contact avec l bureau du procureur remonte à 2012. C’était sur ordre de mes supérieurs que j’ai eu l’entretien avec le juge. Le point focal du ministère de la défense m’a appelé et informé que je devais recevoir les juges de la CPI  pour une enquête », a-t-il déclaré et d’ajouter: « C’est l’ex ministre de la défense, Paul Koffi Koffi  qui m’avait appelé pour me le signifier. Il a dit que je devais les recevoir pour dire ma part de vérité tout simplement. J’avais le choix on m’a pas donné de consignes. »

Poursuivant, sous les questions posées par Me O’she, le témoin P-347 a rappelé le rôle régalien de l’unité d’élite qu’il dirige.

« Les prérogatives de la garde républicaine commande aux responsables la sécurisation des personnalités y compris celle du président de la république et aussi des sites importants. Les responsables de la garde républicaine doivent avoir la confiance du chef de l’état et aussi que les éléments de la garde doivent eux aussi avoir la confiance de la hiérarchie », a expliqué le Colonel, assisté à l’Audience par son avocat, avant que n’intervienne la pause déjeuner.

Donatien Kautcha, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment