11162018Headline:

Crise post-électorale à Grand-Bassam: Le maire sortant de Grand-Bassam et ses partisans manifestent pour réclamer leur victoire.

Le maire sortant de Grand-Bassam, l’un des protagonistes de la crise post-électorale qui secoue la cité balnéaire a été convoqué, ce mardi 30 octobre 2018, par la préfecture de police d’Abidjan. Georges Philippe Ezaley, selon des informations parvenues à linfodrome.ci par une source proche du Pdci-Rda, devrait être entendu sur les agitations et les violences qui continuent de crisper l’atmosphère dans l’ancienne capitale ivoirienne.

Depuis la proclamation des résultats des élections municipales du 13 octobre dernier, Grand-Bassam, faut-il le rappeler, est le théâtre de violentes manifestations, qui ont débouché sur une profanation de lieux sacrée de l’Abissa. Cette fête traditionnelle annuelle a même été annulée, en raison des tensions encore vives. Le Roi, Sa majesté Désiré Tanoé, a même été humilié, hué par ses sujets le dimanche dernier, en présidence de la Gouverneure du Canada qu’il venait de recevoir.

Maire sortant de la commune de Grand-Bassam, Georges Philippe Ezaley et ses partisans contestent les résultats proclamés par la Commission électorale indépendante (Cei). Ils estiment avoir été spoliés de leur victoire par Jean Louis Moulot, le candidat du Rassemblement des Houphouëtistes (Rhdp), parti unifié au pouvoir.

F.D.B

lefigarot.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment