09232021Headline:

Crise postélectorale/3000 morts :”Il ne doit pas avoir de poursuites dans le camp Ouattara parce qu’ils ont tué en légitime défense”, Baudoin Yapo ( RHDP)

“Il ne doit pas avoir de poursuites dans le camp Ouattara parce qu’ils ont tué en légitime défense”, a affirmé ce dimanche le député suppléant à Azaguié du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), Baudoin Yapo, qui a parlé au nom du parti au pouvoir. Lors d’un débat sur une chaine de télévision privée autour des thèmes “Rencontre Ouattara-Gbagbo, et après” et ” Levée du mandat d’arrêt de la CPI : quel avenir politique pour Simone Gbagbo ?”

A l’issue de la crise postélectorale de 2010 à 2011 qui a fait officiellement 3 000 morts, Laurent Gbagbo, le président sortant est mis aux arrêts en compagnie de son épouse Simone par “l’armée de Ouattara et des forces étrangères”. Alassane Ouattara, lui, accède à la magistrature suprême avec “le concours de la communauté internationale”.

Pour le fondateur du Front populaire ivoirien, ce sera la Cour pénale internationale (CPI) et une procédure longue de 10 ans. En mars 2021, il est définitivement acquitté des faits de “crimes de guerre, crimes contre l’humanité”. Trois mois plus tard, il regagne Abidjan et est reçu au palais présidentiel par Alassane Ouattara.

Quand à Simone Gbagbo, la CPI a abandonné ce jeudi le mandat d’arrêt qu’elle avait émis contre elle. L’ex première dame avait été graciée par le chef de l’Etat Alassane Ouattara en août 2018. Elle qui purgeait une peine de 20 ans de prison décidée par la justice ivoirienne pour “atteinte à la sureté de l’Etat”.

Pour Baudoin Yapo donc, la CPI ne devrait pas enquêter dans le camp Ouattara. “Il ne doit pas avoir de poursuites dans le camp Ouattara parce qu’ils ont tué en légitime défense”.

Depuis 2010, aucune mandat n’a été officiellement lancé à l’endroit d’un membre du camp Ouattara par la CPI.

Alain TRA BI, linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles