10202017Headline:

Dabou: La prison d’Hubert Oulaye prise d’assaut par le Fpi- Des pleurs et des cris de détresse fusent de partout

oulai fpi

Dabou: La prison d’Hubert Oulaye prise d’assaut par les militants du Fpi

Des pleurs et des cris de détresse fusent de partout

Des femmes envoient de la nourriture

Depuis le mardi 5 mai 2015 à 19 h 20 minutes, le président du Comité de contrôle du Front populaire ivoirien (Fpi), Pr. Hubert Oulaye, séjourne à la prison civile de Dabou.

Les populations du Léboutou, et singulièrement les militants du Fpi, son parti, ont aussitôt convergé vers l’administration pénitentiaire locale pour voir et toucher leur camarade. Des pleurs et des cris de détresse fusaient de partout. Un peu plus tard, c’est la grande cour qui a été envahie. Les militants du Fpi dans le Léboutou voulaient aussitôt rendre visite à l’ex-ministre de la Fonction publique et de la réforme administrative sous Laurent Gbagbo. Mais selon des indiscrétions, il fallait obtenir une autorisation de la haute administration pour obtenir un ticket de visite. « Il faut que le gouvernement mette fin à cette forme d’injustice et de frustration», a lancé une militante en pleurs.

Toujours selon nos sources, dans un véritable élan de solidarité, plusieurs femmes ont préparé du foufou, de l’attiéké ou du riz, pour soutenir leur camarade. Le mercredi 6 mai 2015, des militants, des sympathisants du Fpi ainsi que des badauds, étaient encore massés dans l’enceinte de la prison dans l’espoir d’obtenir un ticket de visite. Au moment où nous mettions sous presse, personne n’avait encore obtenu une autorisation pour rendre visite au Professeur Hubert Oulaye.

Norbert NKAKA

linfodrome.com

 

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment