10182017Headline:

Dabou / Rdr : Violent affrontement entre militants-Les faits

Rancune-rdr

L’Assemblée générale extraordinaire (Age) organisée par le Rassemblement des jeunes ré- publicains (Rjr), le dimanche 28 juin 2015, au siège de leur parti à Dabou, s’est transformée en un véritable pugilat. Des jeunes militants du parti au pouvoir se sont battus comme de véritables chiffonniers : les chaises ont même volé en éclats. La table de séance n’a pas été épargnée par la bagarre. De fait, l’ex-président du Rjr, N’Guia Arsène, accusé de gestion opaque dans l’exercice de sa fonction, a été dé- gagé de la tête de la structure. Des jeunes du parti ont alors organisé une Age à l’effet de désigner un président intérimaire. La cérémonie a donc commencé avec une bonne poignée de jeunes militants. C’est là que le président déchu, N’Guia Arsène et un groupe de jeunes arrivent. Et, N’Guia Arsène de se faire entendre. «Si vous êtes des militants dignes, vous devez arrêter cette Assemblée, parce que c’est nul et de nul effet. Je suis toujours à la barre et personne ne peut me destituer. Je connais tous ceux qui vous manipulent et orchestrent cette mascarade, mais je ne vais pas me laisser faire», menace-t-il la table de séance composée de Dembélé Youssouf, Secrétaire général, de Latro Hilaire, le maître de séance et de Kano Issouf, le secrétaire adjoint. Les minutes qui suivent, les débats s’enflamment. Les responsables de séance qui veulent à tout prix poursuivre le cours de l’Age sont traités de tous les noms. Puis, les partisans de N’Guia reviennent à la charge en saccageant la table de séance. C’est la confusion totale. Les chaises volent en éclats. Les coups de poings fusent dans tous les sens. Après 10 minutes de pugilat, le groupe de N’Guia se retire. Courageusement, la table de séance se réinstalle pour élire le nouveau président en la personne de Doumbia Bakary. « C’est une honte de voir des membres d’un parti aussi sérieux se bagarrer ainsi. La notion du « vivre ensemble » devait nous habiter. Mais, cet incident malheureux doit nous amener à la raison et nous faire comprendre l’essentiel. C’est à dire porter le président Alassane Ouattara au pouvoir. Je vais m’y atteler en tendant la main à tous les mécontents. On n’a pas besoin d’être à la tête du Rjr pour mener un combat noble », a signifié le nouveau président avant d’organiser une parade dans la ville.

Norbert NKAKA (Correspondant régional)

Source : Soirinfo 6221 du mardi 30 juin 2015

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment