01172019Headline:

Daoukro: Affi a présenté ses vœux de nouvel an à Henri Konan Bédié.

Pascal Affi N’Guessan s’est rendu ce mercredi à Daoukro  pour présenter ses vœux de nouvel an à Henri Konan Bédié.

A l’issue de la rencontre, le président du conseil régional de Bongouanou s’est confié à la presse. 

Le député a déclaré être venu rencontrer le président du PDCI pour lui exprimer sa solidarité face à la situation que vit son parti depuis son retrait du RHDP.

« (…) Ensuite nous sommes venus lui manifester notre solidarité dans les moments difficiles que vit le PDCI-RDA  à travers la volonté affichée de démolir ce parti par le président Alassane Ouattara et son régime », a déclaré l’ancien Premier Ministre.

Poursuivant, il a fait observer que cette situataion l’interpelle parce que son parti serait une victime de cela, ainsi que plusieurs autres formations politiques.

« C’est une situation qui nous interpelle dans la mesure où nous sommes victimes de cela comme beaucoup d’autres partis politiques en Côte d’Ivoire », a-t-il signifié, avant d’ajouter. « Donc à travers les agressions multiples auxquelles le PDCI est confronté, c’est l’ensemble de la démocratie ivoirienne qui est menacée. Il était important que nous examinions des voies et moyens pour y faire face (…) et l’une de ces voies, c’est la plateforme (…) pour résister contre cette dictature rampante à laquelle nous assistons. »

Affi N’Guessan a également dévoilé avoir abordé avec Bédié la question de la mise sous tutelle des mairies gagnées par le parti de Bédié, et surtout envisager avec le PDCI les échéances électorales de 2020.

« (…) Et pour défendre aussi tous les élus qui ont été spoliés de leur victoire au cours des élections municipales qui se sont déroulées dernièrement(…) pour préparer ensemble la grande rencontre sur le cadre juridique et institutionnel des élections et pour envisager ensemble l’alternance en 2020 », a confié Mr Affi, comme relevé par KOACI depuis Abidjan.
Enfin, alors que certains parlent d’une affaire d’entre akan (Bédié baoulé et Affi agni, ndlr) dans l’entourage du président Bedié, Affi est présenté comme celui qui aurait convaincu Bedié qu’il serait apte à briguer un nouveau mandat présidentiel malgré son age très avancé (85 ans cette année, ndlr). Une dynamique qui serait l’une des origines du schisme récent du parti et sa recomposition autour du professeur Maurice Kakou Guikahué.

Donatien Kautcha

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment