11202017Headline:

De quoi parlent Bédié et Soro ces deux nouveaux compagnons ?: J A en sait-il quelque chose?En savoir plus..

Par quel superlatif conventionnel au protocole faut-il déjà les désigner, ces deux nouveaux compagnons ? Ancien chef d’Etat et Ancien Secrétaire général de la rébellion du Mouvement patriotique (MPCI) ; ou alors président du Pdci-Rda pour le premier et président de l’Assemblée nationale pour le second ? Mais au juste de quoi peuvent bavarder Henri Konan Bédié et Guillaume Soro Kigbafory, si ce n’est de la « succession » à Alassane Dramane Ouattara du Rdr (Rassemblement des républicains). Un sujet devenu subitement sensible sur les bords de la lagune Ebrié et pour lequel un éloignement s’impose désormais, pour humer l’air frais de la Seine.

Le Rdr voudrait-il ‘’isoler’’ Guillaume Soro pour plus l’affaiblir et le mettre sous l’éteignoir, que le parti d’Alassane Ouattara trouvera sur son chemin le Pdci-Rda d’Henri Konan Bédié. Les observateurs de la politique ivoirienne devraient s’habituer à cette scène offerte gracieusement par le parrain et le filleul. Face aux atermoiements de son alliés (faut-il dire d’hier ou de toujours)  Alassane Ouattara qui rechigne à adopter l’attitude de loyauté à laquelle s’entend à avoir droit l’auteur de l’appel de Daoukro, le président du Pdci-Rda a décidé de passer à l’autre rive, là où les ressacs sont moins tumultueux. Un Guillaume Soro facile à concilier sur l’objectif 2020 vaut mieux qu’un Alassane Ouattara devenu trop gourmand et prêt à ne plus lâcher prise. Or il le faut. Soro selon son parrain Bédié  – qui se croirait dans un royaume baoulé – serait ‘’patient’’ pour attendre son tour en 2030. Le Pdci-Rda a tellement trop donné, pour se voir coiffer au poteau. Ce serait vraiment affligeant pour le vieux parti politique de Côte d’Ivoire de voir son président ainsi, roulé dans la farine par un Alassane Ouattara soucieux de positionner un proche issu du giron Rdr.

Jeune Afrique averti ?

Jeune Afrique nous met la puce à l’oreille. En indiquant que Bédié et Soro « se sont entretenus ce dimanche 02 juillet 2017, à Paris. Une rencontre programmée pour tenter d’aplanir les quiproquos des dernières semaines. » Le confrère semble – ce qui ne manque d’intriguer – avoir été mis sur le coup contrairement au protocole de Bédié ‘’pris de court’’ par la rencontre et ‘’qui ne s’attendait pas à voir Soro’’. « Les deux hommes se sont accordés sur l’heure et la date, après que l’audience eut été préparée par Dr Arsène Ouattara, cadre du PDCI proche de Bédié et conseiller de Soro. Un tête à tête de trois-quarts d’heure, qui leur a permis d’aplanir les quiproquos de ces dernières semaines. Ainsi Soro a-t-il exprimé sa reconnaissance à Bédié pour sa «protection», avant de lui présenter des excuses pour les accusations lancées à son encontre par son conseiller en communication. » Révèle le confrère. Comme quoi, pour garder un secret, il suffit tout simplement de le confier aux journalistes. Bédié et Soro n’ont pas failli à la donne.

Par Simplice ALLARD-GUIGREI

Source: letempsinfos

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment